Bruxelles L’entreprise Cycad met en location des vélos électriques fabriqués à base de la plante originaire d’Asie.

Depuis un an, des vélos électriques un peu particuliers sillonnent les rues de la capitale. En effet, ils sont fabriqués à base de bambou et émanent tout droit de l’imagination de Perrine Collin, une Bruxelloise de 31 ans, et de Narciso Gumangan.

"J’ai rencontré Narciso lors d’un séjour aux Philippines où je travaillais dans une ONG, explique Perrine. Il fabriquait des vélos à base de bambou et j’ai voulu développer ce concept à Bruxelles, dans une ville très vallonnée et où la cohabitation avec les autres modes de transport n’est pas aisée."

C’est ainsi qu’une collaboration est née et les vélos électriques sont aujourd’hui fabriqués dans un atelier anderlechtois. "Nous voulons inciter la population à délaisser la voiture au profit du vélo. Pour ce faire, nous mettons les deux-roues en location pour une durée de minimum 3 mois avec un tarif dégressif. L’utilisateur paie 125 € par mois s’il roule moins de 250 km, et 100 € s’il roule plus que cette distance", précise Perrine.

En revanche, pas question d’importer le bambou de l’étranger pour le moment, les deux entrepreneurs se fournissent à la bambouseraie de l’université d’Anvers ainsi que chez des particuliers. "Le bambou est une plante invasive donc ça arrange les personnes de nous donner ceux qui poussent dans leurs jardins. Il faut ensuite les couper, les sécher, enlever la peau avant de poncer le bambou et le courber pour donner la forme au vélo. Il s’agit d’un travail assez minutieux mais le résultat fait l’unanimité auprès des utilisateurs", ajoute Perrine.

Preuve en est, Pauline utilise ce vélo depuis le mois de mai et dit être conquise : "Le cadre est plus léger et le vélo est esthétiquement beau. On me le signale d’ailleurs régulièrement lorsque je suis aux feux rouges", sourit-elle.

Pour le moment, l’entreprise dispose d’une flotte de 6 vélos. "D’ici fin décembre on en aura 12 et on compte augmenter la production en 2018 avec l’objectif de fabriquer également des vélos cargos, notamment pour les entreprises", conclut Perrine.

Plus d’infos : www.cycad.be