Bruxelles

Ghita : "Le bus s’arrête toujours devant la station. Je pleure à chaque fois. Et je continue. Je ne rentre pas dans la station. C’est une station que j’ai bannie"

À l’occasion d’un témoignage bouleversant accordé à la chaîne de télévision bruxelloise BX1, la mère de Loubna Lafquiri, tuée le 22 mars lors de l’explosion dans la rame de métro à hauteur de la station de métro Maelbeek, assure ne plus pouvoir entrer dans la station théâtre du drame. "Depuis je ne suis plus retournée. Je passe en bus. Le bus s’arrête toujours devant la station. Je pleure à chaque fois. Et je continue. Je ne rentre pas dans la station. C’est une station que j’ai bannie", déclare Ghita, la mère de Loubna avant de narrer cette journée tragique. 

"On ne trouve plus Loubna. Elle a déposé les enfants mais elle n’est pas arrivée à son travail. Et là… Il y a l’explosion à Maelbeek. C’est une journée catastrophique. Ses frères, la belle-famille, son mari, les amis… Tout le monde la cherchait." […] "J’ai eu une sensation terrible" , poursuit Ghita, à l’étranger ce 22 mars. "Je me suis dit que je n’allais jamais la revoir. Quelque chose me disait : c’est fini. On avait quand même cet espoir jusqu’au jour où la police est venue… C’est inimaginable…"