Bruxelles

Vers 16h, une quarantaine de véhicules avaient déjà été soumis à un contrôle approfondi.

La zone de police Est (Auderghem, Uccle, Watermael-Boitsfort) a effectué ce mardi après-midi une importante opération de contrôle sous le viaduc Herrmann-Debroux, entre les stations Demey et Beaulieu, au croisement de la chaussée de Watermael et de l'Avenue Louis Dehoux. La secrétaire d'État bruxelloise à la Sécurité routière Bianca Debaets a assisté à l'action en portant une attention particulière au contrôle technique car bon nombre de Bruxellois s'y présentent en retard.

L'opération de contrôle qui a débuté à 11h00, ciblait les infractions liées à l'assurance, au contrôle technique, à la taxe d'immatriculation, aux excès de chargement et à l'alcool au volant. Selon Bianca Debaets, 40 véhicules avaient déjà été soumis vers 16h00 à un contrôle approfondi et 10 perceptions immédiates ont été adressés à des automobilistes. La zone de police Est n'était pas encore en mesure de fournir un bilan définitif de l'action ce mardi.

La secrétaire d'Etat a prêté une attention toute particulière au retard en matière de contrôle technique et rappelé qu'en 2017 et sur l'ensemble du territoire belge, 811.000 automobilistes avaient présenté leur véhicule trop tard au contrôle technique, rendant leur conduite ainsi potentiellement dangereuse.

"Bruxelles arrive en première position avec 26,82% des véhicules soumis trop tard au contrôle technique, soit un véhicule sur 4. Nous travaillons sur cette problématique en partenariat avec GOCA (Groupement des entreprises agréées de contrôle automobile et du permis de conduire) et sommes en train de développer une application qui avertira l'usager de la date de son prochain contrôle technique. L'usager devra y introduire la date de son dernier contrôle et l'application calculera celle du suivant en le prévenant 2 à 3 semaines avant l'échéance", a-t-elle indiqué.