Bruxelles Champions de Belgique en titre, les Anderlechtois accueillent ce samedi les demi-finales de N1 et N2


Bad79 a marqué le petit milieu du badminton belge de son empreinte en 2017. Champions de Belgique pour la première fois de leur histoire, les Anderlechtois s’étaient offert une belle expérience européenne dans la foulée à Milan. En 2018, le club rêve d’en faire de même. Cela passe par un succès ce samedi lors des demi-finales de nationale 1 d’Interclubs que Bad 79 a l’honneur d’accueillir.

Deuxièmes de la phase classique, les Bruxellois joueront donc les playoffs, en élimination directe, avec les trois autres meilleures équipes du pays. Waterloo, promu en division 1 cette année et seule autre formation francophone de l’élite, prendra quant à lui part aux playdowns, au même endroit, après avoir fini 7e de la première partie du championnat.

"Le titre ? On y croit ! C’est en tout cas l’ambition", avoue le président de Bad79, Guillaume Faucon, malgré la perte cette année des deux promesses du bad belge que sont Alexandre Lallemand et Julien Julien Carraggi, ce dernier ayant été recruté durant l’été par le club de Milan suite à son excellente Coupe d’Europe. "Nous n’avons perdu qu’un seul Interclubs durant la première phase, face au leader. Si on passe en finale, ce sera donc compliqué. Mais, dans un bon jour, on aura nos chances."

Ces demi-finales de N1 auront lieu le même jour que les demi-finales de N2. Un niveau où Bad79 est parvenu à placer dans les playoffs sa seconde équipe. Ce qui témoigne à la fois de la qualité mais aussi de la densité du niveau au sein du club anderlechtois. "Nous avons un groupe d’une bonne dizaine de joueurs capables d’évoluer à un haut niveau" , reprend Guillaume Faucon. "C’était le but voici quelques années. Nous sommes là où nous le souhaitions."

Les finales auront lieu dès le 17 février, au centre sportif d’Erpe-Mere. Tout Bad 79 espère en être. Et plutôt deux fois qu’une !