Bruxelles

L’Ecole Européenne en finale des playoffs sur fond de polémique

"Vous pouvez l’écrire car j’en prends la responsabilité; ce n’est pas l’Ecole Européenne qui remporte cette demi-finale, c’est la fédération."

Marc Deroover, le coach du BCU Ganshoren, était aussi déçu que courroucé à l’issue des 45 minutes de la belle qui a opposé son club aux Ixellois de l’Ecole Européenne. "On se bat toute une saison pour ce tour final qu’on mérite. Et puis on se fait avoir par l’AWBB."

Privé de Hendrickx, Peeters et Bellavia, le BCU aurait apprécié pouvoir compter sur un effectif au complet, encore plus quand on se penche sur le scénario de ce match couperet.

Venu avec huit joueurs, le BCU arrachera à quatre joueurs (depuis la 32e) la prolongation à 68-68. Lors de celle-ci, la formation ganshorenoise terminera la rencontre à deux joueurs. Du jamais vu à ce stade-ci du championnat. "Connaissant nos absences, on a demandé pour changer la date. On a essayé, mais on n’y est pas parvenu."

Cette polémique se greffe à une autre : le forfait du RPC dans l’autre demi-finale (Game 2) face au BC Genappe. Décidé par le Conseil judiciaire provincial, confirmé par la chambre d’appel de l’AWBB, le forfait n’a toujours pas été notifié au club, deux jours après. Le RPC a signifié son intention d’aller en cassation.

Soucieux d’aplanir les choses et vu le déferlement de commentaires sur les réseaux sociaux, le CP Brabant réunit les quatre équipes demi-finalistes des playoffs de P1 ce lundi soir à Woluwe-Saint-Lambert.

Par ailleurs, on a appris le retrait pour raisons personnelles du coach Arnaud Neys. Il n’entraînera pas l’équipe du Canter Schaerbeek, auteur du doublé Coupe-championnat et qui monte en R2. Julien Gustin (United Basket Woluwe R2) le remplace et entraînera le Canter la saison prochaine.


© dr

La réaction de Raymond Temmerman: (coach Ecole Européenne, qualifié pour la finale des playoffs de la P1 - en photos)

Raymond Temmerman voit son équipe qualifiée pour la finale des playoffs. "Ce ne fut pas sans mal. J'ai trouvé Ganshoren tout simplement héroïque. Pour le même prix et alors qu'ils ne sont plus qu'à quatre sur le jeu, Jeremy Van meerbeeck marque son lancer-franc en toute fin de rencontre et c'est Ganshoren qui passe. J'ai dit à un moment à mes joueurs qu'ils étaient ridicules face à un adversaire qui ne jouait plus à cinq."

L'Ecole Européenne prendra ses distances dans la prolongation. "J'ai félicité l'équipe et son coach Deroover car ils ont été très méritants."

Concernant la demande ganshorenoise de changement de la date de cette Belle, Raymond Temmerman répond : "Marc Deroover sait que je suis quelqu'un de correct et qu'il y a toujours de la place pour le dialogue.
Maintenant, le règlement des playoffs nous imposait de jouer cette renconte le week-end. On l'a jouée à notre heure habituelle de championnat, le dimanche à 17h00. On n'aurait pas su la disputer samedi car notre salle était prise pour les compétitions Jeunes
." Le mentor ixellois trouve aussi que le championnat de P1 tire en longueur et que la compétition devient malsaine : "Il est temps de mettre un terme à ce championnat, d'autant plus que je ne crois pas que le Brabant aura un second montant en Régionale derrière le Canter. Et je pense que le RPC va aller en Cassation et épuiser tous les recours. Au plus cette compétition va durer, au moins je parviendrai à motiver mes joueurs qui sont fatigués et qui ont aussi d'autres obligations au plan professionnel er familial."