Bruxelles

Plusieurs projets ont vu le jour pour faire face au boom démographique.

Comme un peu partout à Bruxelles, la commune de Berchem-Sainte-Agathe fait face à un boom démographique et doit donc revoir à la hausse toutes ses infrastructures publiques, notamment les écoles. Plusieurs nouvelles installations ont déjà vu le jour (nouvelle école francophone, nouveau centre sportif, nouvelles crèches et bientôt une nouvelle bibliothèque francophone) et bientôt, une nouvelle école fondamentale néerlandophone viendra s'installer sur un terrain appartenant à la société immobilière Comensia, à proximité du terrain n°2 de football jouxtant l’avenue du Hunderenveld.

"Avant que ne débute la construction de cette nouvelle école, le besoin de places pour scolariser les enfants est tel qu’il était indispensable de trouver une solution provisoire », précise le bourgmestre, Joël Riguelle (CDH). Ce lundi 4 juin, le montage des nouvelles structures de classes-conteneurs a débuté sur le site de l’école Openveld et devrait s’achever à la fin du mois. Les conteneurs y resteront le temps de la construction de la nouvelle école. Déjà occupé précédemment par des classes de l’école fondamentale francophone Openveld, le site est semi-équipé pour l’accueil des élèves.

Quatre classes-conteneurs provisoires sont donc installées pour une durée de deux ans minimum, prolongeable de manière expresse de deux années supplémentaires en fonction de l’avancement du projet de construction de l’école fondamentale néerlandophone. Les classes provisoires accueilleront dès septembre 2018 une classe de 1re année primaire composée de maximum 25 enfants venant notamment de l’école maternelle néerlandophone du site Openveld, ainsi qu’un local pour les repas et un autre pour les cours philosophiques. L’année suivante, ces locaux seront aménagés pour les 1re et 2e années primaires.

Le montant estimé pour cette location s’élève à 201.400€ TVAC. Tout sera mis en œuvre pour que les élèves puissent évoluer et poursuivre leur apprentissage dans les meilleures conditions possibles.

D’autre part, le potager collectif qui était installé sur cette parcelle de terrain sera relocalisé au sein de l’ensemble Jean-Christophe, en face du terrain actuel.