Bruxelles La Bruxelloise Bianca Ciccarelli a reçu le Gant d’or dans la catégorie des amateurs.

Bianca Ciccarelli, c’est l’une des espoirs de la boxe belge. Elle qui a débuté la boxe sur le tard vient de recevoir le Gant d’or dans la catégorie amateurs.

Une récompense de prestige pour la Bruxelloise. "Je suis fier de recevoir un tel prix après tout le travail fourni depuis deux ans. Je ne m’attendais vraiment pas à recevoir une telle récompense aussi tôt alors que certaines filles sont là depuis bien plus longtemps que moi", confie la boxeuse affiliée à la Jae Boxing Academy.

Recevoir un Gant d’Or, c’est souvent une source de motivation pour les jeunes boxeurs. Bianca Ciccarelli ne déroge pas à la règle. "C’est un énorme coup de boost, ça me donne encore plus envie de travailler dur pour en remporter d’autres dans les années à venir."

Car la Bruxelloise est une boxeuse ambitieuse, qui sait exactement où elle veut aller. "Pour l’instant, mon ambition est de gagner de l’expérience en participant à des tournois internationaux. Je serai notamment aux Pays-Bas ce mois-ci."

Avant de rêver plus grand encore. "Je veux être aux Jeux olympiques dans trois ans. Je m’y prépare activement."

S’entraînant dans la même salle que Sanae Jah, Bianca Ciccarelli veut suivre les traces de son modèle. Il y a dix jours, elles boxaient dans le même gala, en plein centre de Bruxelles. "J’étais un peu malade mais cela ne m’a pas empêché de livrer mon combat. Il y avait énormément de monde, c’était impressionnant de boxer dans cette ambiance. J’ai ressenti beaucoup d’adrénaline grâce à ce public."

La Bruxelloise reste invaincue depuis ses débuts en amateurs, avec dix victoires et un nul en onze combats. "J’espère rester invaincue le plus longtemps possible. Ma rage de vaincre est toujours la même."

Une rage de vaincre qu’elle associe à une boxe de plus en plus technique. "Je sens que je progresse bien au niveau de ma boxe. J’apprends de nouvelles techniques, que je parviens à reproduire sur le ring."