Bourré, le conducteur d’un semi-remorque termine sa course folle dans un mur de sécurité

D.Ha. Publié le - Mis à jour le

Bruxelles

Un accident dont la cause n'est autre que… l’alcool !

AUDERGHEM Appelés samedi aux alentours de 21 heures pour désincarcérer un conducteur coincé dans son véhicule, quelle ne fut pas la surprise des pompiers de Bruxelles de découvrir qu’il s’agissait du conducteur d’un semi-remorque emplafonné dans un mur de sécurité de la station de métro Beaulieu – Auderghem – mais après… avoir au passage pris dans sa course folle des blocs en béton de type New-Jersey – soit approximativement 400 kg la pièce –mais encore percuté un 4 x 4 Mercedes et raclé quelque peu un pont, a indiqué dimanche matin le commandant des pompiers !

Des occupants d’une Audi se sont également retrouvés perchés les quatre roues en l’air sur l’un des blocs en béton emmenés par le camions dans sa course folle… et en ont été quitte pour la peur de leur vie.

Sous le choc, le réservoir du camion s’est crevé et les hommes du feu ont donc dû utiliser 560 kilos de produit absorbant pour récupérer le diesel qui s’en était échappé. La protection civile a été appelée pour finaliser le nettoyage de la voie publique jusqu’à minuit passé. Selon Guy Sablon, porte-parole de la STIB, cela n’a néanmoins pas perturbé le moins du monde la circulation du métro.
Quant aux circonstances qui expliquent le crash… le semi-remorque se serait engouffré sur le viaduc Hermann-Debroux en direction de Bruxelles par une chicane – à hauteur du Brico – interdite d’accès pour cause de travaux. Quant à son conducteur lituanien, il aurait surtout bien bu : l’affaire est actuellement entre les mains du parquet de Bruxelles !


© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner