Bruxelles Des panneaux qui permettront de mieux communiquer en cas de fermeture d’espaces verts et de chantiers.

Ces dernières semaines, d’interminables embouteillages se sont produits aux abords du bois de La Cambre, lorsque celui-ci était fermé. En cause, une absence de communication en amont, qui a eu comme résultat que les automobilistes se sont agglutinés aux abords du bois, en ignorant que ce dernier était pourtant fermé.

Une situation dénoncée maintes fois par le député bruxellois Emmanuel De Bock (Défi), qui a interpellé le ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet (SPA) au Parlement bruxellois ce lundi. "Il faut, selon moi, investir dans 50 panneaux de signalisation pour éviter les points de friction à l’avenir. Il convient donc de construire un réseau de panneaux sur toutes les voiries régionales, permettant une information le plus en amont possible pour ne pas prendre les automobilistes en otage", avait commenté Emmanuel De Bock dans La DH du 17 janvier 2018.

De son côté, le ministre Smet a jugé "bizarre" que la décision d’une fermeture du bois de La Cambre soit exclusivement du ressort de la Ville de Bruxelles. " Pour moi, il doit être géré par la Région bruxelloise, or les décisions de fermeture du bois appartiennent toujours à la Ville", explique Pascal Smet.

C’est pourquoi le ministre a contacté le cabinet d’Els Ampe (Open VLD), échevine bruxelloise de la Mobilité, afin que la gestion du bois de La Cambre soit uniquement réglée par Mobiris, dans un souci de cohérence. " Cette mesure permettra, lorsque cette fermeture aura lieu, de tout combiner : la fermeture des barrières, l’activation des panneaux dynamiques, la communication via les réseaux sociaux et via les systèmes de navigation, et l’activation des feux de signalisation", explique Pascal Smet.

Il précise que Bruxelles Mobilité dispose actuellement de 72 panneaux à messages variables, principalement autour des tunnels routiers et des autoroutes. "À ma demande Bruxelles Mobilité va élargir ce parc de panneaux sur les autres voiries régionales et dispose d’un plan de rajouter environ 100 panneaux partout sur les voiries régionales de la Région. Bruxelles Mobilité espère pouvoir installer au moins les 10 premiers panneaux avant l’été 2019", conclut le ministre.