Bruxelles

Charles Michel, Didier Reynders, Sophie Wilmès et quasi tout le collège échevinal bruxellois ont participé à l'inauguration de la fresque Schtroumpfs, ce midi.

Coût de cet nouvelle étape du parcours BD de la Ville de Bruxelles située sous le porche entre la place de l'Europe et la rue du Marché aux Herbes : 175.000 euros... 

Pourquoi si cher ? "Le travail ne fût pas sans embûches", rappelle l'échevine bruxelloise Clémentine Barzin (MR) : "instabilité du support, bulles d’air dans la couche primaire, réparation du plafond, démontage et remontage des échafaudages, protection de rigueur, etc."

© GUILLAUME JC

Cet fresque s'étend sur 206 m2, a usé 60 litres de peinture dont 10 litres de peinture bleue uniquement pour les Schtroumpfs. "C’est également 2 mois et demi de travail avec 5 personnes à temps plein. Et finalement aussi beaucoup de cervicales endolories, quelques séances de kiné, de massages et d’ostéopathies. C’était long mais on est vraiment content du résultat", déclare de son côté Nicolas Moreel, directeur et chef de projet d’Urbana.

Pour Véronique Culliford, la fille de Peyo applaudit "l’initiative du parcours BD". "Je suis ravie que les Schtroumpfs puissent enfin y figurer aux côtés de Benoît Brisefer. J’espère que l’œuvre contribuera à la notoriété de la ville et à donner goût à la bande dessinée à de nombreux enfants et touristes."

Il s'agit de la 54e fresque BD du parcours BD de la Ville de Bruxelles.