Bruxelles Qui mieux qu’Eric Danhier pouvait ainsi magnifier la capitale ?

Difficile de prétendre, quand on fréquente les différentes manifestations organisées par la Ville de Bruxelles, qu’on n’a jamais croisé sa grande carcasse émergeant de la foule. Eric Danhier trimbale ses différents appareils et objectifs pour le compte de la Ville de Bruxelles depuis près de 10 ans.

"J’ai découvert la photographie lorsque des amis ont créé une… radio. Ils voulaient moderniser ce média, en ajoutant un site internet et les nouvelles technologies, en illustrant les fêtes qu’elle initiait ou en montrant ses animateurs."

Ayant pris goût à la photo, il lui fallait alors un diplôme pour faire de ce hobby un véritable métier. "Lors de mes études à l’Infac, j’ai eu l’occasion de faire un stage à l’agence WayPress, où j’ai fait des reportages d’actualité. Après deux ans et demi, j’ai terminé ma période d’essais chez Gronemberger."

Ensuite, ce fut un peu la galère avant qu’Eric ne se mette à son compte. "Je me suis mis à travailler pour la Ville et de fil en aiguille, j’ai fini par accompagner ses différents bourgmestres. Ce fut pour moi l’occasion de redécouvrir ma ville et la revivre différemment."

Tout naturellement, lorsque les éditions Racine ont contacté VisitBrussels en vue de réaliser un livre de photos originales sur les lieux emblématiques de la capitale, l’agence touristique leur a donné les coordonnées d’Eric et, après un premier tri, il leur a envoyé 2.000 images. "Mais certains lieux avaient déjà beaucoup changé; je pense en particulier au site de Tour et Taxis ou à la tour UP-site."

Le livre, sorti début juillet, intéressera aussi bien les amoureux de la ville désireux d’avoir une vision originale de celle-ci que les touristes. Il est amusant de constater que, sur ces photos, le soleil brille toujours.

Quant à son coin préféré dans la capitale, Eric choisit l’un des plus difficiles d’accès : "La flèche de l’hôtel de ville, je ne m’en lasse jamais; j’ai l’impression de dominer toute la ville, de profiter de tous ses bruissements, ses vacarmes, ses rires".

Quant à ses événements préférés, Danhier a bien du mal à en désigner un en particulier. "J’aime décidément beaucoup le 21 juillet, quand une foule incroyable débarque, joyeuse; cela donne une ambiance de dingue. Mais plus généralement, ce sont ces mois d’été que j’adore, lorsque les terrasses sont ouvertes, que les gens peuvent faire la fête et en profitent à plein. Bruxelles-les-Bains, ou la fête de l’Iris me plaisent aussi beaucoup. Enfin, j’apprécie beaucoup les Plaisirs d’Hiver dont les ambiances sont différentes d’une année à l’autre, selon qu’il fasse doux ou glacial."

Best of Brussels, photographies d’Eric Danhier, éd. Racine, 128 p.