Bruxelles

Ce n'est pas la première fois que Katherine Sokal est recalée d'un magasin. La loi dit pourtant que le chien peut entrer partout avec elle.

"J'avais envie d'une glace rafraîchissante mais Häagen-Dazs Louise m'a refusé l'entrée à cause de Ned, mon chien d’assistance, qui m'accompagne toujours :-( La loi dit pourtant qu’il peut rentrer partout avec moi !" La mésaventure rencontrée par Katherine Sokal sur sa page Facebook n'a pas manqué d'alerter les Bruxellois et certains élus.

© FACEBOOK

La députée bruxelloise Carla Dejonghe (Open-VLD) et Katherine Sokal tentent le coup du chien d'assistance en ce moment dans les magasins et snacks de la capitale.

"Début de semaine, Katherine Sokal de Jette l’a encore expérimenté : aller manger une glace dans le centre de Bruxelles lui est impossible. Un membre du personnel lui a refusé l’accès. Katherine se déplace en chaise roulante. Elle est toujours accompagnée de son fidèle compagnon, Ned, un chien d’assistance formé par l’ASBL Dyadis. Il est pourtant légalement obligatoire d’accepter partout les chiens d’assistance – même ceux en formation", rappelle la libérale flamande, par ailleurs famille d'accueil pour chiens d'assistance en formation.

"Je prends mon chien d’assistance presque partout avec moi, mais on m’a aussi déjà refusé l’accès entre autres à un supermarché et à un restaurant. La plupart du temps, ce n’est pas par mauvaise volonté. C’est juste que les gens ne connaissent pas assez la législation sur les chiens d’assistance. Ce serait dès lors une bonne idée d’organiser une grande action de sensibilisation. Je vais moi-même visiter des commerces de Bruxelles avec un flyer de l’ASBL Dyadis pour les informer sur la législation", comme la libérale flamande.

Les chiens d’assistance bienvenus par la loi, mais pas dans la pratique

"En plus de cette action, j’ai lancé la proposition auprès de la secrétaire d’état bruxelloise compétente pour rendre plus visible et plus connue l’accessibilité des chiens d’assistance, via une campagne de sensibilisation. Je recevrai bientôt la réponse à cette question parlementaire", conclut Carla Dejonghe. Elle distribuera un autocollant flyer aux commerçants qui acceptent - comme la loi l'exige - la présence de chiens d'assistance dans leurs magasins.

© D.R.