Bruxelles

Les faits se sont déroulés sur le boulevard Anspach en décembre 2014.

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné, mercredi après-midi, trois jeunes hommes à des peines de 40 à 48 mois de prison avec sursis pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort d'un sans-abri en décembre 2014. Les faits s'étaient passés sur le boulevard Anspach dans le centre de Bruxelles et avaient été filmés par plusieurs caméras de vidéo-surveillance. Un avis de recherche avait ensuite été lancé par la police sur base de ces images à travers les médias. Le ministère public et la partie civile avaient soutenu que les faits devaient être qualifiés de meurtre et avaient dès lors demandé le renvoi du dossier devant la cour d'assises de Bruxelles.

Mais le tribunal n'a pas suivi cette thèse et a estimé que les faits consistaient en des coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Il a condamné les prévenus Gaëtano R. et Yassine B. à des peines de 4 ans de prison avec sursis et le prévenu Gil V.E. à une peine de 40 mois de prison avec sursis.

Selon les juges, les faits sont d'une rare violence et témoignent d'un acharnement de la part des prévenus. "Ils ont accepté le risque d'engendrer la mort", expose le tribunal, "mais il n'est pas établi à suffisance qu'ils ont accepté la survenance de la mort", précise-t-il.

Le tribunal a ainsi estimé que l'intention homicide n'était pas établie et a déclaré les prévenus coupables de coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Quant à la responsabilité de chacun d'eux dans les violences commises, les juges ont estimé qu'elle devait leur être imputée à tous. "Ils reconnaissent chacun avoir porté des coups et tous les coups doivent être considérés comme ayant conduit à la mort", expose le tribunal, se basant sur le rapport des médecins légistes. Ces derniers avaient conclu que le décès de la victime était la conséquence d'une multiplicité de coups à la tête, provoquant un hématome sous-dural et des lésions cérébrales.

Le tribunal a conclu que les prévenus avaient exercé de la violence gratuite à l'encontre d'une personne fragilisée et qu'ils s'étaient "odieusement acharnés sur elle". Il les a condamnés à des peines de prison avec sursis tenant compte notamment d'absence d'antécédents judiciaires pour les uns, de leurs regrets et de leur jeune âge.

Le 6 décembre 2014 vers 05h00, trois jeunes garçons en état d'ébriété s'en étaient violemment pris, sans raison, à un sans-abri qui mendiait devant le Casino Star, boulevard Anspach à Bruxelles. Ils lui avaient donné plusieurs coups de poing et de pied dans le visage et l'avaient encore tabassé alors qu'il était au sol. Ils avaient ensuite pris la fuite en le laissant inanimé.

Ce dernier, un homme d'origine congolaise âgé de 32 ans, était décédé quelques jours plus tard, le 10 décembre, des suites de graves lésions au cerveau.

Le lendemain du décès, la police avait décidé de diffuser via les médias les photos des suspects, captées sur les images de différentes caméras à proximité du lieu des faits. Ces images avaient dévoilé une scène de coups particulièrement violents.

Les suspects, Gaëtano R. et Yassine B., âgés de 25 ans, et Gil V.E., âgé de 22 ans, s'étaient ensuite rendus à la police de Hal.