Bruxelles

David Strosberg est suspecté de harcèlement moral.

Le conseil d'administration du Théâtre des Tanneurs a décidé d'écarter David Strosberg de la direction après une réunion tenue lundi en présence de M. Strosberg et d'une délégation du personnel. La mesure fait suite à la publication d'une enquête du quotidien Le Soir, qui dénonçait des faits de harcèlement, d'intimidations et d'abus de pouvoirs envers certains membres du personnel depuis plusieurs années. 

Le conseil d'administration invoque "la rupture de confiance et l'impossibilité de faire fonctionner le théâtre dans ces conditions" pour motiver le licenciement de David Strosberg. Gregory Bueken, le directeur administratif, sera chargé de l'intérim jusqu'à ce qu'un nouveau directeur soit désigné. Le Théâtre des Tanneurs annonce en outre que son conseil d'administration et l'administration générale se réuniront "au plus tôt pour prendre les décisions relatives à l'avenir" du théâtre.

À la suite du reportage du Soir, 150 artistes du théâtre s'étaient adressés à la ministre de la Culture Alda Greoli par le biais d'une lettre ouverte. Ils y dénonçaient l'indolence du conseil d'administration face à des "faits graves et répétés" impliquant leur directeur.

En réaction, la ministre avait annoncé avoir suspendu la signature du prochain contrat-programme du théâtre bruxellois le 22 novembre. Informée de l'éviction de M. Strosberg, Mme Greoli a finalement procédé lundi après-midi à la signature de ce contrat. Elle a en outre rappelé son souhait de voir chaque institution culturelle se doter d'une personne de référence en matière de harcèlement.