Bruxelles

500.000 fleurs ont été installées entre 5h et 11h du matin.

Comme tous les deux ans, la grand-place de Bruxelles a été revêtue ce matin du traditionnel tapis de fleurs. Ce parterre de 500.000 bégonias et dahlias habillera le coeur de Bruxelles pendant trois jours, jusqu'au 19 août.

Depuis quelques éditions, la Ville de Bruxelles met à chaque fois à l'honneur un pays qui, lui aussi, connaît une tradition de tapis de fleurs de grande dimension. Cette année, c'est la région du Guanajuato au Mexique qui est représentée. Le projet original du tapis est d'ailleurs la création d'une jeune graphiste mexicaine, Ana Rosa Aguilar Aguado. Elle y a intégré une multitude de symboles typiques d'éléments naturels et de motif issus de la culture traditionnelle du Guanajuato.

De 5h à 11h du matin, cent courageux bénévoles ont placé les bégonias et dahlias qui ornent la place. "C'est la cinquième fois que j'y participe, et à chaque fois le résultat est époustouflant, on ne s'en lasse pas", explique Martine, qui place les dernières bégonias. "Cette année, j'ai vraiment l'impression qu'il y a plus de monde, plus de touristes, et plus de journalistes."

Et c'est peu dire...Dès 10h du matin, plusieurs centaines de personnes étaient rassemblés autour du grand tapis, smartphone et appareils en main. Dans la foule, on entend toutes les langues. "C'est aussi un événement international", explique Karine Lalieux (PS), échevine du Tourisme à la Ville de Bruxelles. "Cette année il y a évidemment beaucoup de personnes venues du Mexique, mais pas que. Ici on retrouve vraiment des gens de tous les pays qui font partie de la Fédération internationale du Tapis de fleurs, et puis ça attire aussi des touristes de partout dans le monde."