Bruxelles Le parc de la Senne a été inauguré ce samedi. Un écrin de verdure situé à cheval sur Bruxelles-Ville et Schaerbeek

"Ce nouveau parc constitue une zone de respiration et de calme dans un quartier en manque d’espaces verts".

Stéphane Van Wijnsberghe, conseiller Environnement à la Région bruxelloise, ne cachait pas sa fierté au moment d’inaugurer la première phase du parc de la Senne. Cet espace d’un hectare présente une végétation abondante, avec des espaces de détente et du mobilier en bois où peuvent se reposer les passants.

"L’aménagement de la première partie de ce parc est très réussi. Avant, il n’y avait rien ici ! Quand on voit la manière avec laquelle cet espace à l’abandon a été réaffecté, avec du beau mobilier et des plantes sauvages, c’est très positif, explique Altinok, habitante du quartier. Les enfants peuvent jouer en toute tranquillité et sans danger, puisque les voitures ne peuvent pas circuler. Et comme ce parc se présente sous forme de chemin fermé, il n’y a pas de risque qu’ils se perdent", ajoute son amie Ayse.

L’aménagement en parc urbain de l’ancien lit du bras de la Senne s’inscrit dans le contrat de quartier durable Masui et se situe à cheval sur Bruxelles-Ville et Schaerbeek. À terme, il traversera le cœur de trois îlots du quartier Masui, dans le périmètre entre l’avenue de l’Héliport et la rue des Palais. "Bruxelles Environnement a développé en 1995 une logique de maillage vert, dont l’objectif consiste à ramener de la verdure jusque dans le centre de la ville", explique Stéphane Van Wijnsberghe. L’idée est donc de créer un "couloir de mobilité douce" reliant le parc Gaucheret au square du 21 Juillet, près de la rive nord du canal.

Selon lui, le centre de Bruxelles est une zone particulièrement déficitaire en termes d’espaces verts et le but est d’utiliser tous les interstices qui n’ont pas été exploités. "Ici, on est sur l’ancien lit de la Senne qui avait été voûté dans les années 50. Cet espace était à l’abandon avec des herbes folles qui se développaient. Ce n’était pas du tout exploité et le but est de valoriser cet espace dans l’intérêt du public".

Le parc dans son entièreté sera aménagé en deux phases. La première phase, entre l’avenue de l’Héliport et la rue Masui, est achevée. La seconde, qui s’étend de la rue Masui à la rue des Palais, a démarré au mois d’août. Le chantier durera deux ans.

Le parc de la Senne sera fermé au public durant la nuit et un nettoyage sera assuré tous les matins dès 7h30.


Succès pour la première Biennale du paysage urbain

L’inauguration du parc de la Senne a été réalisée dans le cadre de la première Biennale du paysage urbain bruxellois. Une première édition réussie, avec notamment 500 personnes qui se sont rendues à la conférence d’ouverture au palais des Beaux-Arts jeudi dernier. 

Un des moments forts de cette première Biennale s’est déroulé vendredi dernier, avec un congrès organisé dans la grande salle de Bruxelles Environnement. Il a réuni tant des politiques que des enseignants, des professionnels du secteur du paysage, des citoyens et étudiants. L’exposition L’invention du paysage : une histoire continue de l’architecte-paysagiste Bas Smets se tient elle au Bozar jusqu’au 6 novembre. 

Cette exposition explore la notion de paysage à travers différentes formes artistiques, comme la peinture, la gravure, la photographie ou le cinéma.