Bruxelles

Entre 15 et 20% des spectateurs viennent de l'étranger, dont plus de 7% d'Américains.

Les organisateurs de l'Ommegang ont voulu connaître la notoriété de l'événement ainsi que le profil type du spectateur. Un sondage réalisé par Dedicated auprès de 1216 personnes résidant un peu partout en Belgique révèle ainsi que le taux de notoriété de la joyeuse entrée de l'empereur Charles Quint dans Bruxelles est surtout connue... à Bruxelles. Le taux de notoriété atteint 71% chez les sondés habitant la capitale. Tandis que plus d'un Wallon sondé sur deux (53%) connaît l'Ommegang contre moins d'un Flamand sur trois (28%).

L'Ommegang reste un événement très belgo-belge. Près de 85% des spectateurs sont Belges, moitié de francophones et de néerlandophones. "Il y a plus de néerlandophones qu'on ne le pensait", commente l'organisateur de l'Ommegang Paul Legrand. "Les francophones sont plus familiers de l'Ommegang mais les Flamands qui connaissent l'événement sont plus enclins à venir voir le spectacle." Viennent ensuite les Américains (7,3% des tickets vendus l'an dernier), puis les Français, les Espagnols, les Allemands, les Anglais. Les Japonais arrivent en 8e position.

© D.R.

"Ce sondage permet de constater que notre volonté d'ouverture à tous les publics porte ses fruits", poursuit Paul Legrand. "Nous avons plus de grands-parents avec leurs petits enfants du côté du parc de Bruxelles (voir le détail des activités ci-dessous). Les quadragénaires sont plus enclins à venir voir le spectacle sur la Grand-Place tandis que le Royal Break (...) attire plus les 18-35 ans. Quant au cortège déambulant dans les rues du centre-ville, il attire tout le monde.

La plupart des sondés (du nord comme du sud du pays estiment par ailleurs que l'Ommegang met parfaitement en valeur le folklore bruxellois. Et qu'il permet à la capitale de se faire connaître à l'étranger. "Ces chiffres sont encourageants sur notre reconnaissance à l'intérieur du pays mais aussi à l'international", remarque encore l'organisateur.

Pour mémoire, les deux spectacles organisés sur la Grand-Place se déroulent ces mercredi 4 et vendredi 6 juillet à 20 h 45. Cette année, c'est le comédien et producteur français Frédéric Diefenthal qui jouera le rôle du hérault francophone. Tandis qu'Annie Cordy sera l'invitée d'honneur de cette édition.Durant les spectacles, le dessinateur Pierre Kroll croquera des scènes de l'Ommegang, retransmises en direct sur écran géant.


Parmi les autres personnalités présentes lors de ces quatre jours de festivités, citons encore le présentateur de Place Royale (RTL-TVi) Thomas de Bergeyck dans le rôle de porteur de messages, Bert Kruismans et Jo Lemaire dans le même rôle, respectivement en néerlandais et en anglais. Sans oublier le ténor Sébastien Romignon Ercolini et la contre-soprano Isabelle Everaerts de Velp à la présentation musicale du spectacle.

Plus en détails, les joutes équestres seront organisées dans le parc de Bruxelles (ou parc Royal), les 4, 5, 6 et 7 juillet : tirs d'arbalètes, combats de chevaliers, joutes, concours de tirs, démonstration d'escrime, etc. C'est également du parc de Bruxelles que partira le cortège de l'Ommegang, les mercredi et vendredi à 20 h 50 pour un petit tour dans les rues de la capitale. Tandis qu'un concours de tir à l'arbalète sera également organisé sur le parvis de l'église du Sablon les mercredi et vendredi à 19 h 20. Par ailleurs, un grand marché Renaissance se tiendra les 4, 5 et 6 juillet de midi à 21 h derrière la Bourse de Bruxelles d'une part et dans le parc de Bruxelles d'autre part.

© D.R.

Une terrasse aménagée pour l'occasion permettra aux plus festifs de poursuivre la soirée jusqu'à 2 h du matin.

Toutes les infos : www.ommegang.be et/ou +32(0)70.660.601. Prix : 52 € pour une place devant l'hôtel de ville et devant la maison des ducs de Brabant; 82 € en VIP (places couvertes).