Bruxelles Ans Persoons (SPA) compare la zone piétonne à "un bébé moche" et critique la communication autour du projet.

On le sait, le piétonnier mis en place depuis six mois dans le centre-ville a déjà coalisé pas mal de critiques à son égard. Dernièrement, des commerçants ont introduit un nouveau recours contre le plan de circulation autour du piétonnier devant le tribunal de première instance. Ils demandent des dommages et intérêts pour compenser la chute de leur chiffre d’affaires.

Par contre, un membre du collège qui exprime des réserves sur le piétonnier et plus particulièrement sur sa phase de test avant travaux, la situation était inédite. C’est désormais chose faite. Dans ses vœux pour la nouvelle année, l’échevine néerlandophone Ans Persoons (SPA), notamment en charge des contrats de quartier, s’adresse au piétonnier sur son blog.

Elle lui reproche d’avoir "une enfance difficile" et d’être "un bébé laid" même si les choses peuvent s’améliorer en grandissant. "Il est grand temps de commencer les travaux", estime-t-elle, "pour que les gens puissent voir à quel point tu vas devenir beau."

Ans Persoons critique également la communication autour de la mise en place du piétonnier et par là même, la communication de la majorité dont elle fait partie. "Ta communication n’a vraiment pas été top. Tu as été outragé, moqué, réprimandé pour la saleté de la rue et toi, tu as fait la sourde oreille." Un manque de clarté qui fait que les citoyens ne sont pas bien informés. Elle poursuit : "Ton silence a créé la confusion. Les gens pensent que tu te réduis. Rien n’est moins vrai !"

L’échevine néerlandopho- ne conclut néanmoins ses vœux en se disant confiante : "Tout le monde connaît l’histoire du vilain petit canard qui est devenu un cygne magnifique".

Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Yvan Mayeur (PS), pour le moment à l’étranger, n’a pas souhaité commenter ces critiques.