Bruxelles

Cette rivière vraiment pas comme les autres coulera sur la place du Samedi dès ce soir.

Il s’agit d’une oeuvre de l’artiste Benoît Jouvenau. "Cette oeuvre totalement orginale est composée de Leds uniques, disposées en quadrillage et contrôlées à distance par un ordinateur qui les synchronise ensemble afin de créer un écran. L’aspect tactile est créé par la spatialisation de capteurs sonores qui détecte la présence et l’emplacement des visiteurs sur le plancher de verre. L’information est ensuite traduite par l’ordinateur qui génère un algorithme visuel, les changements, et crée l’interactivité", explique-t-on au cabinet de l'échevine en charge du Commerce Marion Lemesre (MR).

"Je me suis rendu compte que l’essor de la plupart des villes mondiales était dû à la présence de l’eau. Rivières, mers, lacs et océans ont toujours attiré l’humain et favorisé le développement économique et culturel, créant les capitales et civilisations au cours de l’histoire. L’eau a toujours aussi créé des villes prospères et apaisés où le bien-être et la plénitude règnent", commente de son côté l'artiste Benoit Joveneau. "Bruxelles n’échappait pas à la règle. Mais dans les années 1870, la Senne est voûtée et l’eau disparaît du centre de la ville. Il m’est donc apparu nécessaire de faire revivre à notre époque l’eau et son influence."