Bruxelles

Grande nouveauté cette année: Bruxelles-les-Bains doit coopérer avec le Kanal-Centre Pompidou.

Demain, le plus gros événement bruxellois de l'été ouvre ses portes. Bruxelles-Les-Bains, c'est chaque année 350.000 visiteurs qui arpentent les quais pendant cinq semaines, sillonnant entre les différentes échoppes et activités, et 90 travailleurs et étudiants sur le terrain pour orchestrer le tout.
Dernières retouches, derniers aménagements et gros débriefing avec l'organisation...L'effervescence qui agite les quais du canal est palpable.

© BAUWERAERTS DIDIER

De l'entrée, à la grande ère sportive en passant par la passerelle, tout sent le neuf et semble ressembler de plus en plus à ce que les Bruxellois découvriront demain. "On est dans les temps, on va tout terminer assez facilement", affirme Delphine Romanus, coordinatrice de Brussels Major Events, 24 heures avant l'ouverture.

© BAUWERAERTS DIDIER

Grande nouveauté cette année: Brussels Major Events, organisateur de Bruxelles-les-bains depuis 17 ans devra dès lors coopérer avec le Kanal-Centre Pompidou qui a ouvert ses portes récemment. "Il y a plusieurs changements dû à l'ouverture récente du musée. On ne peut pas ignorer un tel lieu culturel, donc on s'adapte. Par exemple, avant, l'événement s'étendait presque jusqu'à Sainctelette. Là on a ramené le début un peu plus loin, pour que les gens qui veulent entrer dans le musée ne doivent pas traverser tout Bruxelles-Les-Bains", explique Delphine Romanus. Et il n'y a pas que ça...Cette année, pour être en accord avec le Kanal-Centre Pompidou, le jour de congé sera le mardi. Après les week-ends, les commerçants ne pourront pas souffler tout de suite, car le lundi ne sera plus le jour de repos. "Ça va être dur au début, et puis j'espère qu'on va s'habituer. On se reposera comme jamais le mardi!", témoigne Michelle, gérante de l'échoppe Dimension Latina, présente depuis la toute première édition.

Et le clou du spectacle, ou plutôt du décor de cette année, c'est une grande installation en bambou, parsemée de fausse herbe, de chaises en bois et de toiles tendues pour faire de l'ombre. "On a créé un décor qui plonge presque dans le canal. De cette manière on a une vue comme sur une vraie marina, on a l'impression d'être sur l'eau, et je pense que pour un événement estival et un peu balnéaire, ça s'y prête bien", explique Delphine Romanus. Cet endroit servira d'espace de repos pendant la journée, pour devenir, la nuit, l'antre du public d'Archipel, qui organise tous les vendredis et samedis des soirées pour l'événement. Alors que ce concept avaient lieu au Quai 1 l'an dernier, les organisateurs ont décidé d'en faire un événement outdoor pour cette 17ème édition. Enfin, cette année, changement de programme pour le quai 1: il accueillera la plus grande kermesse du monde.