Bruxelles

Le SPA dit soutenir la liste mais ne pas la diriger.

L'été dernier, Ans Persoons quittait le collège de la Ville de Bruxelles afin de montrer qu'elle ne voulait pas associer le SPA au scandale du Samusocial. Il y a quelques mois, elle a pris l'initiative de réunir un groupe de Bruxellois sous le nom change.brussels. La liste citoyenne se présentera donc aux prochaines élections communale avec le SPA qui dit soutenir la liste mais ne pas la diriger.

Il s'agit avant tout d'une plateforme citoyenne qui rassemble les habitants des différents quartiers. Parmi eux, des enseignants, le boxeur Mohamed Idrissi ou encore le norvégien Jonas M. Helseth qui dirige une ONG environnementale. Au cours de ces derniers mois, 60 personnes ont participé à la réflexion à propos d'un programme pour les élections communales même si tous ne se présenteront pas aux élections.

"Notre groupe reflète la diversité de Bruxelles : Des Belgo-belges, des européens, des Bruxellois d’origines diverses. Nous parlons différentes langues ensemble et partons de l’idée que tout le monde est en mesure de faire de la politique, quel que soit son genre, son âge, son background, son statut, ses connaissances ou le temps disponible. Chaque expérience est pertinente. En même temps, nous trouvons également important de collaborer avec des experts : les recherches utiles doivent être partagées et prises en considération", explique la platr

"Aller voter une fois tous les six ans et se taire le reste du temps : ce n’est plus de cette époque. Je veux rétablir le lien entre la politique et les habitants en les rapprochant beaucoup plus, comme un échange permanent sur un pied d’égalité", a déclaré quant à elle Ans Persoons.

Dans les semaines à venir, le groupe parcourra la ville avec des Park Talks afin d'inviter les citoyens à des débats. Les candidats de la liste et les initiatives seront quant à elles présentées après l'été.