Bruxelles

Le stade vient d'être équipé d'une toute nouvelle pelouse.

Alain Courtois, échevin des Sports de la Ville de Bruxelles (MR), et Gérard Linard, président de l'Union belge de football (URBSFA), ont signé mercredi à Tubize le contrat portant sur la location du stade Roi Baudouin par l'URBSFA pour une durée d'un an. Une nouvelle pelouse vient d'être posée au stade, a-t-on appris au cours de la conférence de presse.

La convention en cours arrivait à échéance le 31 mai, c'est à dire avant les trois rencontres préparatoires des Diables Rouges en vue de la phase finale de la Coupe du monde prévues le 2 juin contre le Portugal, le 6 juin contre l'Egypte et le 11 juin contre le Costa Rica.

Le contrat porte sur une durée d'un an, jusqu'au 30 juin 2019, en raison du projet Néo, à savoir le projet de réaménagement du plateau du Heysel. "Des travaux sont susceptibles de démarrer sur ce plateau. Ils peuvent entraîner des problèmes d'accessibilité mais aussi de sécurité", a expliqué Alain Courtois. "Ce contrat est renouvelable. Ce qui veut dire que s'il n'y a pas d'obstacles, nous pouvons tranquillement le prolonger."

"Je ne peux que me réjouir de la signature de ce nouveau contrat", a déclaré Gérard Linard. "C'est le seul stade en Belgique qui dépasse 25.000 places. Pour nous, c'est la certitude qu'il n'y aura pas de manque à gagner. Je suis content pour nos fans qui nous suivent. Dans un petit stade nous aurions dû refuser certains spectateurs."

L'Union belge payera 120.000 euros par match à la Ville de Bruxelles.

Par ailleurs, une nouvelle pelouse a été posée cette semaine au stade Roi Baudouin en vue des trois rencontres de préparation avant le Mondial.