Bruxelles

Michaël François imaginait certainement tenir un bon coup de com' à quatre mois des élections communales. Celui qui se présente sur la liste de Défi à Bruxelles-Villes avait écrit sur son mur Facebook qu'il comptait "offrir un shampoing et une coupe dans un salon de coiffure réputé du centre de Bruxelles. Un lieu idéal pour échanger sur le devenir de notre belle ville".

Le conseiller communal suggérait aux internautes de partager sa vidéo tout en taguant des proches. Il annonçait ensuite que les gagnants seraient tirés au sort.

Ce concours a suscité une polémique telle sur les réseaux que Michaël François a dû faire machine arrière. "Par soucis d’apaisement", il a tout bonnement annulé son événement et s'est senti obligé de défendre son éthique.

Par communiqué, Michaël François a stipulé qu'"il est évident que l'idée n’était pas de payer de ma poche une coupe de cheveux en échange d'un vote ! C’est un copain, patron de salon de coiffure, qui mettait son salon à la disposition des habitants qui voulaient bien échanger avec moi au travers d'une idée positive pour Bruxelles".

Réfutant toute illégalité dans la démarche, le conseiller communal a encore signalé que "ceux qui crient avec les loups ici prennent par ailleurs les gens pour des idiots. Comment imaginer que des Bruxellois puissent échanger leur voix contre une coupe de cheveux ?"