Bruxelles

"Une meilleure collaboration avec le parquet est primordiale", a commenté le bourgmestre de Bruxelles-Ville sur RTL-TVI.

Interrogé par Pascal Vrebos dans l’émission l’Invité sur RTL-TVI ce dimanche midi, le bourgmestre de Bruxelles-Ville Philippe Close (PS) est longuement revenu sur les émeutes survenues dans le centre-ville de Bruxelles. “La priorité, c’est de recruter des policiers. En effet, il manque aujourd’hui 200 policiers pour compléter le cadre organique de la zone Bruxelles Capitale-Ixelles et 500 sur l’ensemble de la Région bruxelloise ! Une meilleure collaboration avec le parquet est absolument primordiale pour que les personnes interpellées soient entendues par la justice le plus rapidement possible”, a-t-il expliqué.

Plus de contact avec Mayeur depuis le mois d'août

Philippe Close est par ailleurs revenu sur la situation de l'ancien bourgmestre Yvan Mayeur qui a démissionné en juin dernier suite au scandale du Samusocial. "Je n'ai plus eu de contact avec Yvan Mayeur depuis le mois d'août. Il a payé très cher les fautes commises mais je suis quelqu'un qui est opposé à la mort civile. Il s'agit d'une mort où vous continuez à vivre mais sans plus aucun droit et qui a été supprimée au 18e siècle. Je sais que c'est difficilement audible car il y a encore beaucoup de colère au sein de l'opinion publique mais je considère que la mort civile qui est en train de lui être infligée est excessive", a-t-il notamment expliqué.