Bruxelles

SAINT-JOSSE

La star française, faite citoyenne d'honneur, hier. En comité très restreint

HONNEUR Une indiscrétion avait confirmé, début de semaine, une réception peu banale et non médiatisée, hier soir, à 19 h, en la maison communale : Bénabar, l'un des auteurs les plus recherchés de France, a été fait citoyen d'honneur du petit km2 tennoodois.

Quatre années durant, le chanteur dont chacun fredonne L'effet papillon à longer de journées a habité Saint-Josse. Par commodité professionnelle. Ne l'ignorant pas, Jean Demannez (PS), si devant Premier tennoodois avait pris de liberté d'honorer cet ex-citoyen de marque. Mais...

"C'est très positif !", confirmait le MR-PRL, Geoffroy Clerckx, informé de la chose. "Cela montre à tous ceux qui ont des préjugés sur la commune, que des gens riches, célèbres s'installent en un Saint-Josse où il fait bon vivre. Mais que le bourgmestre le fasse correctement."

Pas un seul conseiller communal n'avait en effet été convié à la fête; tout juste, nous glisse-t-on, les échevins l'ont-ils été. Sans quelque bristol officiel que ce soit. Il en est même pour nous jurer, en toute confidence, que le maïeur n'a que faire du législatif local.

Vérification faite, en terme de droit, Jean Demannez n'ait en rien fauté : aucun texte ne l'oblige à s'en référer à qui que ce soit en la matière, si ce n'est au collège... ce qui se fit. Et Bénabar rêvait de discrétion. Seulement voilà : les exclus ont peu apprécié. Surtout qu'en juin 2006, Kathryn Brahy (ex-RTL-TVI) avait, à son tour -pas de chant- eut droit à un honneur similaire quasi en stoemelinx. Ce que l'opposition s'était fait un malin plaisir de dénoncer.

Réaction du chef de l'exécutif local ? "Quand un ministre lance une invitation, il n'invite pas tout le parlement non plus ! C'est idem dans une commune... Les conseiller de la majorité ne l'ont pas été non plus." Et de s'étonner de ce qu'un Geoffroy Clerckx ne lui ai pas parlé de sa désapprobation.... plutôt partagée.



© La Dernière Heure 2009