Bruxelles

Le festival animalier de Cédric Jacquet sublime une nature urbaine en plein envol

BRUXELLES “Il est des merveilles près de chez soi. Même si l’on habite en plein centre urbain…”

Fort de cette certitude, Cédric Jacquet a trimballé son objectif professionnel aux quatre coins du pays - dont, vraisemblablement, Rouge-Cloître ou les étangs Mellaerts, qu’en interview il consent à citer. Et celui-là d’immortaliser là “un criquet dans la rosée matinale”, ici un “étourneau sansonnet”, plus loin un héron cendré. En 144 pages touchant au sublime.

La démarche, déjà, de ce “vrai zinneke, vrai Belge” (élevé dans le Limbourg, l’informaticien né en 1968 a vécu 12 ans dans la capitale avant de rallier le Namurois). Elle ravive la nature, celle qui émeut.

Mais l’entreprise n’eut pu qu’être banale, sans l’œil, sans la patience, sans la passion de son auteur. Lui, il s’est définitivement focalisé sur les paysages de son quotidien (“La nature est là, à 15 minutes à pied de chez soi. Pas besoin de voyager loin...). Sur les volatiles, plus particulièrement.

Mine de rien bardé de prix (International Canon Nature Awards, festival de l’Oiseau et de la nature, festival international de la Photo animalière, etc.), Cédric Jacquet a mis ses affûts flottants, mât télescopique et au- tres Canon à rude épreuve. Au profit de descriptions visuelles surprenantes…

Bien que préfacé par Hubert Reeves, l’insolite anthologie de ces beautés ailées fait l’économie de mots; en exclut en tout cas toute référence aux endroits prisés. “Sinon, on se braque trop sur le lieu…” Une envoûtante réussite !

en savoir plus

C’est beau près de chez vous 39,95 €, www.racine.be.



© La Dernière Heure 2011