Bruxelles La DH passe en revue tout ce qui est permis ou non de faire en public durant ces périodes de chaleur intense.

Vous vous êtes toujours demandé ce qu’il était permis de faire en public en cas de grosses chaleurs ? Est-ce qu’on peut se balader en maillot ou torse nu dans la rue ? Est-ce qu’on peut se rafraîchir dans une fontaine ou poser son barbecue au milieu d’un parc, le tout en marchant pieds nus en ville ? Et, si je n’ai pas de jardin mais un balcon, est-ce que je peux quand même inviter des amis pour un petit barbec… ?

La réponse sera partout pareille : s’en référer au règlement général de police de la commune. Seulement, ce règlement, il n’est pas toujours très précis sur ce qui est permis ou non. Pire, il est parfois carrément flou. Dans la zone Marlow (Uccle, Auderghem, Watermael-Boitsfort), on nous dit même que ce règlement n’est pas toujours connu des policiers et qu’il vaut mieux s’en référer au bourgmestre.

© REPORTERS

Mais avec le début de cette semaine étouffante, on a voulu avoir des vraies réponses aux questions que l’on se pose tous quand on a envie d’envoyer valser ses chaussures et de piquer une tête dans la fontaine du coin : est-ce que c’est interdit ? Et bien… oui et non. Enfin… pas tout à fait mais un peu quand même. Bonjour le manque de clarté ! La seule chose qui est certaine, c’est qu’il est interdit de se baigner dans les fontaines et les étangs ou d’installer son barbecue dans un parc public ou dans la rue.

"Toutes ces interrogations peuvent faire l’objet d’une infraction et des poursuites sont possibles pour outrage aux bonnes mœurs", nous dit-on du côté de la commune de Koekelberg dont le règlement de police est le même pour toutes les communes de la zone de police Ouest dont elle fait partie.

En substance, tous les règlements de police des communes parlent plus ou moins de la même chose. Si l’interdiction de se baigner dans les fontaines y est clairement formulée, on y parle juste de "tenue vestimentaire pouvant affecter l’ordre public" qui est interdit ou de faire son "barbecue dans les jardins privés et assimilés". Les amendes peuvent aller jusqu’à 250 € en général en cas d’infraction. Rien n’est mis en place spécifiquement durant les grosses chaleurs et tout semble soumis à interprétation. Ainsi, certaines communes seront plus tolérantes avec les jeux d’eau ou les torses dénudés en cette période aux conditions climatiques exceptionnelles.

La DH a passé en revue plusieurs points spécifiques dans plusieurs communes. Explications.

Sa piscine sur le trottoir : NON MAIS…

© D.R.

Ici par contre, le règlement de police est assez précis : l’occupation privative de la voie publique est interdite et doit être soumise à des autorisations de la part du collège communal. Cependant, du côté de Saint-Gilles et d’Uccle notamment, les bourgmestres sont prêts à faire preuve d’une certaine tolérance en ce qui concerne les jeux d’eau en cas de fortes chaleurs. À condition que cela ne trouble pas l’ordre public et respecte les règles de sécurité. La solution serait peut-être d’inviter vos voisins ?

Faire trempette dans une fontaine : OUBLIEZ

© PHOTONEWS

Aucune place n’est permise pour l’ambiguïté : se baigner dans les fontaines à Bruxelles est formellement interdit, même si on ne précise pas si y plonger ses pieds est vraiment considéré comme s’y baigner. Mais les règlements de police de plusieurs zones stipulent bien qu’il est interdit “de se baigner dans les rivières, étangs, bassins, fontaines, d’y baigner des animaux ainsi que d’y laver, d’y verser ou d’y tremper quoi que ce soit.” Donc même pour le petit orteil, on repassera.

Torse nu en public : OUI

© LECOCQ STEPHANIE

Il n’existe aucun article du règlement de police qui prescrit explicitement le code vestimentaire à adopter. Un policier peut toutefois dresser un P.-V. s’il estime qu’une personne enfreint l’article 385 du Code pénal, relatif à un outrage aux bonnes mœurs. A priori, cela s’applique aussi bien aux filles qu’aux garçons. Dans les communes de la zone Ouest, l’entrée dans les parcs publics est interdit aux personnes qui ne sont pas vêtues “décemment”. Encore une fois, place ici à l’interprétation.

Se balader pieds nus : POURQUOI PAS

Tout comme pour ce qui est de se promener torse nu dans la rue, rien n’interdit de se déplacer pieds nus. Cependant, il est rare de voir quelqu’un se balader sans être chaussé, excepté s’il se trouve dans un parc. De plus, c’est parfois simplement une question de sécurité ou sanitaire de mettre au moins des tongs, on ne sait jamais sur quoi on pourrait marcher en ville. Et puis, gare au bitume qui surchauffe.

Un barbecue sur le balcon : PAS TOUJOURS

© SHUTTERSTOCK

En ces jours d’été, malheur à ceux qui n’ont pas de jardin et qui doivent toujours se faire inviter s’ils désirent cuire leurs saucisses sur un barbecue. Pourtant, dans plusieurs cas, les personnes qui disposent d’un balcon ou d’une terrasse peuvent y faire un barbecue. Les règlements de police indiquent que “les barbecues sont autorisés dans les jardins privés et assimilés”, et c’est ce dernier mot qui ouvre la voie. Le tout en respectant les règles de sécurité bien sûr et à condition que les odeurs et les fumées n’incommodent pas le voisinage. On est d’accord que cela vaut aussi pour les chanceux qui disposent bien d’un jardin.

À noter que certains règlements de police précisent qu’il faut une zone de sécurité de deux mètres entre le barbecue et l’habitation ou que le balcon doit être positionné en intérieur d’îlot. Cela vaut la peine de vérifier, peu d’entre eux poussent la précision jusque-là.