Bruxelles

Voici un an, Chloé Henry battait le record de Belgique du saut à la perche en passant une barre à 4,29 m. Si Fanny Smets (CABW) a amélioré d’un centimètre ce record début juin, Chloé Henry espère bien sauter encore plus haut. Pour ce faire, cette athlète du Vilvorde Atletiek Club, résidant à Woluwe-Saint-Lambert, s’entraîne actuellement à Clermont-Ferrand avec le groupe du champion olympique Renaud Lavillenie.

"Je me sentais vraiment bien lorsque j’ai franchi cette barre à 4,29 m. Battre un record de Belgique est une sensation agréable", explique-t-elle.

Pourtant, rien ne destinait Chloé au saut à la perche. Elle, l’ancienne gymnaste de haut niveau. "J’ai été championne de Belgique en 2006, j’ai participé aux Championnats d’Europe et du Monde. Mais en 2007, juste avant les Championnats du Monde qualificatifs pour les Jeux Olympiques, je me suis déboîtée l’épaule. J’ai ensuite eu pas mal de problèmes avec plusieurs blessures et j’ai dû stopper la gymnastique."

Chloé ne se voyait pas mettre un terme à ses activités sportives. "Après la gym, j’ai essayé d’autres sports et on m’a proposé le saut à la perche. J’ai commencé en 2008 et cela me convient parfaitement. J’aime ce mélange entre physique et technique."

Sa reconversion est une belle réussite. Mais la Bruxelloise, qui prendra part début juillet aux Universiades à Kazan, veut aller plus haut. "C’est pour ça que je m’entraîne à Clermont-Ferrand. Je progresse vraiment bien là-bas, même si j’aimerais reproduire en compétition ce que je fais à l’entraînement. En compétition, je retombe encore trop souvent dans mes mauvaises habitudes."

Ce qui n’empêche celle qui a sauté 4,29 m en 2012 de voir les choses en grand. "Je veux participer aux Mondiaux qui auront lieu à Moscou en août prochain. Le minimum est de 4,50 m. Je me sens capable de les atteindre." Avant de rêver des JO de 2016 ? "C’est le but que je poursuis", conclut celle qui vient de terminer un baccalauréat en droit et un master en management sportif.