Bruxelles

Une vaste opération de police a été menée dans les transports en commun de la capitale, mardi. 

En tout, 828 usagers n'avaient pas de titre de transport valable, a indiqué la police fédérale mercredi. Trois suspects ont été arrêtés pour vol à la tire et une autre personne en possession de téléphones portables et de cartes bancaires volées a été interceptée. Au sein du réseau de la Stib, 11.775 personnes ont été contrôlées, dont 763 n'avaient pas de titre de transport valable. Pour la première fois, ce chiffre est en dessous de 10% des voyageurs (6,5%). Respectivement 16 usagers sur 965 et 49 sur 1.671 ne disposaient pas de titre de transport pour la SNCB et De Lijn.

Quelque 27 personnes ont par ailleurs été contrôlées alors qu'elles étaient en possession de stupéfiants, dont deux ont reçu une citation directe pour vente de stupéfiants.

18 autres individus ont été interceptés alors qu'ils étaient en séjour illégal en Belgique.

Baptisée "Full Integrated Police Action", l'opération a été menée entre la gare du Nord et la gare du Midi ainsi que dans 24 stations ou arrêts du réseau de métros, trams et bus. L'objectif est de réduire la criminalité dans les transports en commun bruxellois et de renforcer le sentiment de sécurité des usagers. Coordonnée par la police fédérale, elle a été effectuée par les zones de police de la Région de Bruxelles-Capitale, la police fédérale des chemins de fer et les services de sécurité des sociétés de transport. L'Office des étrangers et le parquet de Bruxelles ont également appuyé l'action sur le terrain.