Bruxelles L’ASBL Dispositif Relais, qui aide un public fragilisé à se réinsérer professionnellement, a lancé avec succès des sessions d’hippothérapie

"Je ne connaissais pas. Je n’en avais jamais fait avant. Ça fait du bien. Ça apaise. Quand on est dessus, on oublie tout. La semaine dernière, pour avoir un contact avec l’animal, j’étais monté sans selle. Cette fois-ci, ce sera avec", explique Majid, tandis que ses yeux s’illuminent. "C’est amusant", confirme Muntadhir, en souriant. Ce jeudi, il est 17 h et ils sont sur le point d’entamer leur séance d’hippothérapie au siège de la police fédérale.

(...)