Bruxelles Les deux hommes avaient aidé Annick V.D.E. dans son projet de tuer sa mère, à Hoeilaart, en août 2014.

La cour d’appel de Bruxelles a condamné mercredi matin Dominique L. à 7 ans de prison et Jean-Ferdinand W. à 9 ans de prison pour complicité dans une tentative de parricide. En première instance, ils avaient écopé respectivement de 9 et 12 ans de prison.

Les deux hommes avaient aidé Annick V.D.E. dans son projet de tuer sa mère, à Hoeilaart, en août 2014. La cour a tenu compte des aveux de Dominique L. et a diminué sa peine de deux ans. Quant à Jean-Ferdinand W., qui avait été condamné par défaut en première instance, et donc à la peine la plus sévère, la cour a pris en considération ses explications et diminué sa peine de trois ans.

En décembre 2017, le tribunal correctionnel de Bruxelles avait condamné Annick V.D.E. à une peine de 14 ans de prison pour avoir commandité l’assassinat de sa mère. Il avait également condamné Jean-Ferdinand W. à une peine de 12 ans de prison pour avoir été l’exécutant et Dominique L., ex-compagnon d’Annick V.D.E., à une peine de 9 ans de prison pour avoir servi d’intermédiaire.

Selon l’enquête, Annick V.D.E. avait prévu de tuer sa mère pour des questions d’argent. Elle avait proposé un contrat de 25.000 euros pour commettre un assassinat. Dominique L., son ex-compagnon, l’avait aidée à trouver quelqu’un pour exécuter le contrat.

Il s’agissait de Jean-Ferdinand W. Ce dernier s’était donc rendu chez la victime à Hoeilaart, la nuit du 26 au 27 août 2014. Il s’était introduit dans la maison et était monté jusque dans la chambre de la victime. Celle-ci s’était réveillée, avait crié et Jean-Ferdinand W. avait alors pris la fuite.