Bruxelles

SAINT-GILLES La chambre du conseil de Bruxelles a renvoyé mardi deux dirigeants de la mosquée de Saint-Gilles devant le tribunal correctionnel. Le président et le secrétaire général du Centre islamique El Mouhsinin, qui gère notamment la mosquée de Saint-Gilles, sont prévenus de deux faux et de deux détournements.

Le président de l'ASBL, Benjelloul K. et le secrétaire, Ali B., sont renvoyés devant le juge du fond pour répondre de faux concernant des contrats de travail d'employés au Centre El Mouhsinin, et de faux concernant un procès-verbal d'une assemblée générale de l'ASBL, datée de 2007. Le PV avait été signé par l'imam alors que celui-ci n'était pas présent à l'assemblée.

Benjelloul K. et Ali B. sont aussi renvoyés en correctionnelle pour deux détournements de fonds. Le premier concerne une somme de 25.000 euros retirée en espèces sur le compte de l'ASBL et dont l'utilisation n'a pas été justifiée. Le second concerne une somme de 10.000 euros versée sous forme d'"enveloppes" à des professeurs du centre islamique que ceux-ci disent pourtant ne pas avoir reçue.

Les prévenus ont toutefois bénéficié du non-lieu pour les détournements de dons de fidèles, dont une collecte qui avait été estimée à 30.000 euros. Le juge a estimé que, l'asbl ne tenant aucune comptabilité, il n'existait pas de preuve suffisante concernant cette prévention.

Les fidèles avaient précisément porté plainte après que les dirigeants de la mosquée aient refusé de leur montrer les comptes de l'ASBL.

© La Dernière Heure 2012