Bruxelles

L’ABC était un cinéma spécialisé dans la diffusion de films à caractère pornographique, situé boulevard Adolphe Max au 147. Après près de 45 ans d’activité, il a fait faillite l’été dernier. Une faillite qui n’a pas échappé au cinéma Nova. L’association a fait en sorte que son patrimoine soit sauvegardé : ses 600 films pornographiques des années 60 et 70, dont des pièces rares, iront étayer les archives de la cinémathèque de la Communauté française.

Quant au bâtiment, le propriétaire des lieux désire le louer pour n’importe quelle destination commerciale. Trois associations, dont le cinéma Nova, aimeraient que l’endroit au look délicieusement vintage garde un contact avec le cinéma. "On ne peut que tomber amoureux de cette petite salle avec un balcon et une très belle hauteur. Ce sont des volumes que l’on n’a plus aujourd’hui", explique Eric Vauthier, de La Rétine de Plateau, une association active dans la défense du patrimoine architectural du cinéma. Avec l’ASBL Marcel et un membre du Nova, il espère en faire un cinéma d’art et d’essai, "un lieu dédié au cinéma contemporain, aux performances vidéos, aux concerts, etc.", détaille Eric Vauthier.

Le propriétaire des lieux demande 4.000 € par mois pour mettre à disposition son espace. "C’est un loyer tout à fait raisonnable compte tenu de l’emplacement de la salle", estime Eric Vauthier, "nous avons donc planché sur un moyen de financement". D’où l’idée de faire appel à tous les Bruxellois via le crowdfunding et "monter un système de financement participatif qui rassemble des cinéphiles en leur proposant une sorte de cotisation qui permet de couvrir le loyer et de sécuriser le projet artistique".

Pour l’heure, 13.800 € ont déjà été récoltés alors que les associations estiment qu’il en faudrait 60.000 pour payer un an de loyer et procéder à des rénovations.

N. G.

Infos : www.abc-cinema.be. Souscription : sos.abc.cinema@gmail.com