Bruxelles Les autorités s'organisent après l'effondrement d'une partie de la chaussée de Louvain hier.

La commune de Saint-Josse a dépêché sur place un expert afin de s'assurer de la stabilité des bâtiments du quartier touché par l'éboulement. Bruxelles Mobilité en a fait de même afin de confronter les rapports dans l'après-midi. Une réunion va se tenir à 14h entre les autorités pour prendre une décision suites aux analyses des experts. Les 237 personnes évacuées attendent donc les conclusions afin de savoir si elles pourront rentrer chez elle aujourd'hui. "On ne prendra aucun risque", explique Murielle Deleu, collaboratrice du bourgmestre de Saint-Josse, Emir Kir (PS).

Bruxelles Mobilité et la zone de police Bruxelles-Nord analysent actuellement la possibilité de réduire le périmètre de sécurité qui va de la place Dailly à la place Saint-Josse. La situation ne devrait toutefois pas changer grand-chose pour les navetteurs puisque les déviations sont toujours en place.

Pour rappel, une partie de la chaussée de Louvain s'est effondrée à hauteur de l'intersection avec le boulevard Clovis, jeudi matin. Le trou, de plusieurs mètres de diamètre, a eu pour conséquence l'évacuation des riverains ainsi que l'inondation du tunnel ferroviaire situé sous la chaussée. En fin d’après-midi, un deuxième effondrement a eu lieu à hauteur du n° 205 de la chaussée de Louvain. Deux ouvriers de Vivaqua ont été blessés, mais sans gravité.