Bruxelles Cette année, le vote se fera de manière électronique dans les 19 communes. 

À chaque élection communale, c’est le même cinéma. Nombreux se plaignent de la fraude au vote par procuration. Quelle fraude ? La plus courante consiste à faire la tournée des homes et maisons de retraite afin de faire signer à nos aînés des procurations. C’est à qui fera la tournée le premier ou dispose des meilleures entrées dans ces institutions… 

Ce petit jeu sera bien plus compliqué lors de l’élection communale du 15 octobre prochain : permises en 2012, les déclarations sur l’honneur sont désormais interdites. En lieu est place, il faudra présenter un justificatif en bonne et due forme.

"Si l’électeur est à l’étranger, il pourra présenter son billet d’avion, un avis de son patron, etc. S’il est malade ou incapable de se déplacer, un mot du médecin suffira", explique-t-on à Bruxelles Pouvoirs Locaux (BPL), l’entité administrative qui organise ses élections communales. 

En plus de ce justificatif, celui qui détient la procuration recevra un cachet sur sa convocation afin qu’il ne revienne pas plusieurs fois, ce qui est formellement interdit par la loi… "En 2012, de nombreuses communes s’étaient plaintes du fait que les déclarations sur l’honneur, ça ne servait pas à grand-chose. Cette année, nous avons décidé d’être plus stricts."

Cette année , le vote se fera de manière électronique pour l’ensemble des électeurs inscrits. Pour ce faire, la Région bruxelloise a investi dix millions d’euros, notamment dans l’achat de nouveaux ordinateurs dispatchés dans les plus ou moins 800 bureaux de vote éparpillés dans Bruxelles. À raison de six ordinateurs par bureau… Cela fait un paquet de machines, qui doivent normalement servir jusqu’en 2030.

Autre nouveauté par rapport à 2012 où seules les communes de Saint-Gilles et Woluwe-Saint-Pierre avaient utilisé le vote électronique : l’électeur recevra un ticket une fois son vote accompli - en touchant l’écran tactile -, ticket qu’il insérera dans la sixième machine afin de vérifier si son choix est correct, valide, etc. Cette année, environ 800 bureaux de vote seront éparpillés dans les 19 communes bruxelloises.

Un site web vient d’être mis en ligne (http ://elections2018.brussels). L’électeur et l’électrice y trouveront toutes les informations techniques sur le vote de même que le profil de tous les candidats. Elles/ils peuvent également envoyer un mail pour toute question relative à l’échéance du 15 octobre prochain à l’adresse suivante : elections@sprb.brussels.