Bruxelles

Un homme, en liberté conditionnelle et armé d’un couteau, a semé la panique ce vendredi après-midi à proximité de la place Saint-Pierre à Etterbeek. L’individu a été intercepté par la police et a, au total, blessé deux personnes avec son arme blanche.

L’auteur des faits a, tout d’abord, attaqué un passant au coin de la place formé avec la rue Général Tombeur. L’individu a poignardé à la jambe un homme qui marchait sur le trottoir vers 16 h. Le suspect a, ensuite, directement pris le chemin de la pharmacie Saint-Pierre, située de l’autre côté de la place. Il a braqué, toujours avec son couteau, l’officine afin de récupérer la caisse. “La dame qui sert et que je connais bien est apparemment terriblement choquée par ce qui s’est passé”, explique un habitant du quartier.

Une fois le butin récupéré, l’homme a tenté de fuir en se dirigeant vers la station de métro Mérode. Il s’est mis à remonter en courant l’avenue des Celtes jusqu’à hauteur du café L’alternative de façon très rapide. “Je fumais une cigarette et d’un seul coup, j’ai entendu des gens hurler. J’ai réalisé que l’auteur des faits était passé devant moi quand j’ai aperçu le couteau avec son manche noir. Une personne a alors voulu l’arrêter et a pris une chaise du café. Il essayait de tirer aussi sur une corde de sac où était sans doute la caisse de la pharmacie pour l’arrêter”, raconte un témoin de la scène.

L’auteur des faits est ensuite tombé au niveau des rames de tram au moment du passage du transport en commun, selon des personnes présentes. Il a ensuite repris sa fuite qui aura été de courte durée. L’individu a été arrêté quelques mètres plus loin à hauteur du Snack Mérode. “Il y avait plusieurs combis et une à deux ambulances. Il y avait manifestement pas mal de policiers pour l’arrêter”, raconte un habitué du quartier.

Une policière a été touchée par un coup de couteau lors de l’interpellation de l’individu. Elle a été blessée à l’épaule et ses jours ne sont pas en danger.

Un hélicoptère de la police était toujours en vol stationnaire vers 17h et la circulation était ouverte. Des policiers étaient placés aux différents endroits de l’attaque.

L’atmosphère était à l’étonnement dans le quartier après les faits avant qu’une bagarre n’éclate sur la place vers 17h. Cette altercation n’est, a priori, pas liée à l’attaque à main armée. Deux individus de la rixe se sont enfuis en tram et ont été pris en chasse par plusieurs véhicules de police présents pour les faits précédents.