Bruxelles

BRUXELLES

La Fontaine revisité par Virgile ? Un rêve compilé par George Lebouc. Savoureux et populaire

BOUQUIN Il en fait des tonnes, Georges Lebouc ! Dans le sens exquis du terme… C’est que cet esthète français du brusseleir a plein de brols succulents dans son cabat. L’adorable faux tich en a extrait les Fables complètes, façon Virgile (1891-1970).

Le hérisson et le rolmops. La moule et la guernôte. Le loup et le lemmeke. Les deux moumas. Etc. Cherche pas bonhomme : pas de rayon de bibli ousque tu vas trouver ça. Sauf que ménant y a ce fou d’Ixelles, tu sais ce Georges Lebouc, là. Ouais. Ben, ce gars a rassemblé Le philosophe et le snul et des fables revues. Virgile ? Qui c’est ce gus ?

Les moins de 20 ans ne peuvent le connaître. Quoique… Plus de 30 après son décès, cette plume conserve une popularité folle. La saveur de l’hebdomadaire Dialogue de la semaine du Pourquoi Pas ? ne dépendait que de lui. La sentence, signée Jean Francis, du 4e de couverture vaut son pesant de cacahuètes :

“Personne peut-être, mieux que Virgile, n’a réussi à transcrire le langage populaire des citoyens de St-Gery. C’est le visage et le langage de la rue. Avec ses zinnekes, son peuple gouailleur, ses marchandes d’escargots. Si vous voulez ouvrir le cœur de Bruxelles, je ne vois guère d’autre clé.”

Pédagogue hors pair, le philologue Lebouc, près de 40 ouvrages bruxello-linguistiques derrière lui, présente le “fabulisteke”, inclut biblio et lexique dans les 150 feuilles de sa bafouille.

Un extrait ? La corbeau, percé sur un arbre plein de mousse avait un’fromâce dans sa bouce. Qu’est-ce que tu dis en bas deçà ?

en savoir plus

Virgile du Pourquoi pas ? Fables complètes, 19,95 € www.racine.be



© La Dernière Heure 2010