Bruxelles

8 Bruxellois sur 10 sont d'accord avec la demande d'interdiction de l'abattage sans étourdissement, d'après l'organisation.

Ce matin, l’organisation de défense des animaux GAIA a mené une action assez spéciale devant la Maison de la Région. Au bout d'un tapis noir de cérémonie, le président de l'association Michel Vandenbosch et Ann De Greef, la directrice ont rebaptisé le siège du Gouvernement bruxellois, qui porte désormais le nom de « Maison de l’abattage sans étourdissement ». L'action qui est une piqûre de rappel symbolique, a été faite aujourd'hui, jour du sacrifice du mouton pour la communauté musulmane. L'événement s’est déroulé dans une ambiance très solennelle, appuyé par un quintette de cuivre qui a notamment joué La Marche impériale de Star Wars.

C'était aussi l'occasion pour Gaia de lancer une nouvelle campagne : jusqu’au 25 août, une gigantesque affiche de 60 m² recto verso est placée à Anderlecht, Uccle et Evere. On y voit la tête d’un mouton au regard triste, duquel s’écoule une larme de sang. En bas de l’affiche, le slogan Ca suffit / Hoe lang nog? porte le message clair de l’association : « Avant la fin de la législature, le Gouvernement bruxellois doit suivre l’exemple de la Wallonie et de la Flandre, et mettre définitivement un terme à l’abattage sans étourdissement de moutons et de bovins partout à Bruxelles, et donc aussi à l’abattoir d’Anderlecht, où des centaines de moutons et de bovins sont aujourd’hui douloureusement égorgés en pleine conscience pour la fête du sacrifice », explique le président de GAIA, Michel Vandenbosch. « Près de 8 Bruxellois sur 10 sont d’accord avec cette demande. »

Pendant toute cette semaine, des véhicules publicitaires circuleront dans de nombreux endroits à Bruxelles, y compris devant le siège de plusieurs partis politiques.

© D.R.

© D.R.