Bruxelles

Le tronçon de 2.5 km qui va du Cinquanternaire au Chien vert est fermé toute la journée.

Ce dimanche, l'avenue de Tervueren a fêté son 121ème anniversaire sous 27 degré et un soleil de plomb. Comme chaque année, la fête de l'avenue de Tervueren ce sont 2,5 km sur les 8 km de l'artère etterbeeko-wolusanpétrusienne qui sont fermés pour accueillir des milliers de bruxellois. Pour l'occasion, près de 250 stands ont animé le tronçon de l'avenue allant du Cinquantenaire au Chien vert, le tout sous la coupe des communes de Woluwe-Saint-Pierre et Etterbeek et l'ASBL Wolu-Animations. Cette année, les festivités étaient divisées en cinq villages à thèmes: les chineurs, les marchands ambulants, Village communal, associatif et artistique, sport et jeunesse, et le village international.

"Chaque année c'est un plaisir, surtout avec un temps pareil', sourit une riveraine, qui a passe son dimanche après-midi sur l'avenue avec ses deux enfants. "Et d'année en année, il y a de plus en plus d'activités variées, c'est génial pour les enfants!"

Une multitude d’activités sont prévues pour chaque membre d'une famille : initiations et démonstrations sportives, jeux pour enfants, nombreux espaces pour se restaurer et boire un verre, avec des dégustations de pays divers, découverte des associations actives à Woluwe-Saint-Pierre et ailleurs, brocantes, concerts, spectacles d’artistes de rue, etc.

La DH a d'ailleurs été à la rencontre de plusieurs propriétaires de stand.


Dominique est venu tout droit de Stella Plage, en France pour organiser un atelier de décoration de cerf-volants à l'occasion de la fête de l'avenue de Tervueren. Lui et sa femme tiennent un magasin de cerf volant, mais propose aussi toute sorte d'ateliers comme celui qu'il propose aujourd'hui. En plus de ça, Dominique est venu décorer l'avenue avec des bannières multicolores, des jeux du vent, et des girouettes en métal. Pendant son atelier les enfants dessinent sur des cerf-volants à l'aide de marqueurs et de pochoirs, et peuvent ensuite repartir avec. "C'est la première fois qu'on vient et on espère revenir l'année prochaine!" assure Dominique. "C'est un événement d'une grande ampleur et c'est agréable de voir autant d'enthousiasme pour nos décorations ou notre atelier."

© DEMOULIN BERNARD

Haifaa a 20 ans et est membre de l'ASBL Fais le toi-même, à Ixelles qui est fort pour le recyclage. Avec son association elle est venue organiser un atelier qui consite à faire des feuilles de papier avec du papier de récup'. Elle explique: "On essaye de valoriser ce que les gens et les usines jettent. Notre atelier c'est pour montrer qu'on peut faire des choses avec ses mains, qu'on peut recycler. On prend du papier donc on a plus besoin, on le déchire et on le mélange avec de l'eau, et on mixe, puis on met dans une plus grand quantité d'eau, et avec un tamis on vient chercher la fibre et on relève. Et puis on dépose le papier sur la feutrine et on fait sécher."

© DEMOULIN BERNARD

Billy a 24 ans et comme son père et son grand-père, il est forain, un métier qui se transmet de génération en génération. Il est le premier de sa famille à avoir lancé l'attraction Bunjee, des trampolines auxquels les enfants sont attachés et peuvent faire des figures. "Aujourdh'ui on est super contents. Il y a du monde, on travaille." Le papa de Billy est venu l'aider pour faire tourner l'attraction à plein tube.

© DEMOULIN BERNARD