Bruxelles

Le parlement bruxellois a donné son feu vert unanime, vendredi, à la création de la Fondation Forêt de Soignes à travers un vote en faveur de l'accord de coopération entre les trois Régions qui le prévoit. La mise en place de cet outil s'inscrit dans la cadre de la mise en œuvre du 'Schéma de structure de la Forêt de Soignes', auquel œuvrent les trois Régions de concert depuis 2008.

Sans porter préjudice aux tâches et compétences des trois Régions, la Fondation devra faciliter ce travail commun au profit de l'ensemble de la Forêt de Soignes. Elle devra mobiliser des partenaires/financiers pour y investir et permettre d'avoir des procédures claires et communes.

Sa mission portera notamment sur la prise en charge du processus d'élaboration du schéma de structure interrégional, y compris en ce qui concerne la participation du public et les aspects liés à la communication; le suivi de projet; la recherche de (co)financement pour les projets; l'accueil du public, conforme au schéma de structure et l'échange d'informations entre les régions.

Elle pourra également progressivement gérer la communication et suivre la mise en œuvre du schéma de structure; programmer et réaliser d'un accueil renforcé du public; coordonner la collecte de données; développer un service de documentation et valoriser les archives (souvent dispersées) relatives à la Forêt de Soignes.

Selon la ministre bruxelloise de l'Environnement, Céline Fremault, le siège social de la Fondation sera établi au coeur de la forêt, dans les bâtiments du Rouge Cloître, propriété de la Région de Bruxelles Capitale, récemment réaménagés.

La porte de Groenendaal, située en Région Flamande, deviendra, pour le grand public, la principale porte d'accès à la Forêt de Soignes. Le centre du visiteur de la Forêt de Soignes y sera implanté.

C'est à la porte de La Hulpe, en Région wallonne, que seront rendus accessibles le riche passé de la Forêt et les connaissances qui l'entourent. La porte du Château de La Hulpe pourrait servir aussi de décor au moment de la création de la Fondation et en d'autres occasions protocolaires.

Durant les trois premières années d'existence de la Fondation, celle-ci disposera d'un budget total de 150.000 euros, réparti entre les Régions selon une clé de répartition fixée sur base des surfaces gérées par les trois Régions: 55% alimentés par la Région flamande (82.500 euros); 35% par la Région bruxelloise (52.500 euros); et 10% par la Région wallonne (15.000 euros).