Bruxelles Le spectacle Je m’appelle Jacques Brel se tient ces samedi et dimanche à l’occasion du 40e anniversaire de sa mort.


Tout amateur de Jacques Brel qui se respecte se doit d’aller voir Filip Jordens en concert. Ce néerlandophone de 42 ans réinterprète les chansons du Grand Jacques depuis ses 18 ans. Mêmes mimiques et traits de visage, même gestuelle, même timbre de voix : le résultat sur scène est bluffant, au point qu’on ait l’impression de voir le "vrai" Brel sur scène !

Et ceux qui n’ont pas encore eu la chance de le voir en concert ont deux occasions pour se rattraper, puisque Filip Jordens se produira sur les planches de Forest National ces samedi et dimanche lors du spectacle hommage Je m’appelle Jacques Brel, à l’occasion du 40e anniversaire de la mort du plus grand chansonnier de notre plat pays.

Filip Jordens, homme de théâtre, a été bercé par Brel depuis sa plus tendre enfance. "Ce qui me fascine, c’est non seulement son attitude sur scène mais aussi les paroles qu’il a composées et qui sont intemporelles. Il avait un plume formidable, c’était un poète hors pair", explique Filip Jordens, qui voue une admiration sans borne pour la chanson Les Singes. "C’est celle que je préfère interpréter sur scène de par son côté comédie."

Habitué des concerts intimistes dans des petits bars et établissements, c’est la première fois que Filip Jordens se produira devant autant de personnes. "Nous ne voulons pas faire un documentaire mais apporter quelque chose de nouveau en ajoutant deux dimensions à l’œuvre de Brel : un orchestre et des images", explique Dirk Decloedt, metteur en scène de l’événement.

"D’une part, nous pouvons compter sur le talent de Filip Jordens et de son groupe, renforcé par le Brussels Philharmonic Orchestra. D’autre part, la voix de Brel, empruntée aux archives audio et vidéo. Il en résulte un collage, aussi bien auditif que visuel, qui veut toucher l’âme de Brel. Nous ne voulons pas de chronologie, de logique froide, mais apporter des moments inspirants. Nous zoomons dans l’âme de Brel, dans son énergie, ses passions et son intensité", conclut Dirk Decloedt.

Tickets&infos : www.musichall.be