Bruxelles

C'est Laurent Hacken, chef de file de l'opposition, qui emmènera la liste CDH.

La section forestoise du CDH a présenté sa liste en vue des élections communales d’octobre 2018 ce jeudi après-midi. Une liste qu’emmènera l’actuel chef de file de l’opposition CDH Laurent Hacken. "22 des 37 candidats tentent leur première expérience électorale", a d’emblée affirmé Laurent Hacken. Une liste sur laquelle on retrouve également deux candidats CD&V.

Le défi est de taille pour le parti humaniste qui a vu le départ il y a trois ans de Catherine Van Zeeland (elle avait obtenu le plus de voix de préférence pour le CDH en 2012). "Le CDH dispose actuellement de trois sièges au conseil communal. L’objectif est d’améliorer ce score et d’entrer dans la majorité. Nous comptons pour ce faire sur nos candidats déterminés à faire bouger les choses et qui sont issus des différents quartiers de Forest", poursuit Laurent Hacken.

Un des axes majeurs du programme consiste à renforcer la participation citoyenne en impliquant davantage les riverains dans les processus décisionnels. "Trop souvent, on constate que les Forestois se retrouvent devant le fait accompli et que leur avis n’est pas pris en compte lors de grands projets. Il convient d’améliorer la communication et cela passe notamment par plus de transparence, en rendant par exemple publique les ordres du jour des conseils communaux ainsi que les décisions qui y sont prises", explique Jean-Marie Lebrun, actuel conseiller communal qui poussera la liste.

Il souhaite par ailleurs améliorer la mobilité douce en multipliant les boxes à vélos, améliorer les pistes cyclables, "mais également octroyer une prime à l’achat d’un vélo électrique, à l’instar de ce qui se fait dans d’autres communes, d’autant que le territoire de Forest est très vallonné."

Le CDH se verrait bien entrer dans la majorité à l’issue des élections du 14 octobre, mais exclu d’ores et déjà toute coalition avec le PTB. "Je constate que l’entente entre les partenaires actuels de la majorité n’est pas bonne et des points de divergence apparaissent à de nombreux niveaux. Nous avons toutes nos chances d’entrer dans la majorité. Marc-Jean Ghyssels (bourgmestre PS de Forest, NdlR), a d’ores et déjà annoncé qu’il ne souhaitait pas gouverner avec le CDH, donc nous sommes ouverts à toute coalition avec les autres partis traditionnels. Les socialistes ne sont pas incontournables à Forest !", conclut Laurent Hacken.