Bruxelles

L'affaire a déjà été reportée à plusieurs reprises.

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a une nouvelle fois reporté, jeudi, le procès d'Olivier De Bock. Cette fois, le tribunal a fixé les débats et déterminé quatre jours pour leur tenue. Ils se dérouleront les 14, 15, 17 et 18 janvier prochains. Olivier De Bock est poursuivi pour avoir tué son frère, Yves De Bock, le 25 mars 2014 à Uccle. Olivier De Bock, toujours en détention préventive, a comparu jeudi pour voir son dossier reporté une nouvelle fois. L'affaire est fixée depuis un an devant le tribunal correctionnel de Bruxelles mais a été remise à plusieurs reprises afin qu'elle puisse être traduite en français.

Le corps de la victime avait été découvert dans le Brabant flamand et l'instruction avait dès lors été menée en néerlandais. Mais le prévenu est francophone.

Le 25 mars 2014, Yves De Bock, un ingénieur âgé de 54 ans, avait quitté le domicile de son frère, Olivier, situé rue Victor Gambier à Uccle, pour se rendre à Schaerbeek à un rendez-vous professionnel. Il n'y était toutefois jamais arrivé.

Le 8 avril 2014, la police de la zone Beersel avait découvert son corps dans un parc jouxtant l'autoroute E19, à hauteur de Lot.

Olivier De Bock avait été interpellé le 18 juillet 2014 et inculpé du meurtre de son frère. Il nie cependant toute implication dans les faits.

Selon l'enquête, le jour de la disparition de la victime, le GSM du prévenu a activé une borne couvrant la zone où a été découvert le corps.

Par ailleurs, le même jour, Yves De Bock avait fait part à sa mère de son intention d'avoir une discussion avec son frère car il estimait qu'il dilapidait l'héritage de leur père.