Bruxelles

Le patron n'a pas encore trouvé de repreneur.

À seulement deux mois de la fermeture du restaurant Bruneau prévue le 22 janvier prochain, Jean-Pierre Bruneau affirme que son restaurant sera bien vendu pour 1,5 million d’euros, chiffre à discuter. “En 1992, j’ai fait des travaux pour 1,250 million d’euros, la structure, la plomberie, l’électricité, ont été complètement refaits”, indique le patron qui a construit sa renommée depuis déjà 42 ans.

Le prix comprend le bâtiment, les équipements, la cave à vin et le fonds de commerce. Le futur acquéreur profitera également de la clientèle fidèle et de la renommée de l’établissement qui est le 3e meilleur restaurant de Bruxelles selon le récent palmarès du Gault&Millau 2018. “Ils ont été sympas. J’ai averti le Gault&Millau et le Michelin que j’arrêtais mais malgré tout ils ont tenu à m’honorer”, se réjouit Jean-Pierre Bruneau.

Pour le moment, aucun nom n’est encore confirmé, des recherches et des négociations sont toujours en cours. Bien qu’il ait reçu des propositions d’investisseurs, le gérant préférerait trouver un professionnel. Le chef souhaiterait remettre son établissement à “quelqu’un de motivé, qui a envie de bosser et idéalement qui a été formé chez moi.”

Après 60 ans derrière les fourneaux, c’est avec un pincement au cœur que Jean-Pierre Bruneau a décidé qu’il était temps de raccrocher son tablier. Bien qu’il envisage que les démarches de revente lui prennent une bonne partie de son temps durant les premiers mois après la remise, il n’a encore aucun plan en ce qui concerne la suite de sa retraite.

Pour l’heure, la saison du gibier bat son plein et les possibilités pour effectuer une réservation dans le dernier grand restaurant du nord de la capitale diminuent.