Bruxelles

Lancée en mars dernier, en collaboration avec l’ASBL du même nom, l'application permet d’aider les femmes à notifier l’intimidation sexuelle.

Comme beaucoup, la secrétaire d’État bruxelloise à l’Égalité des Chances Bianca Debaets (CD&V) a été fortement choquée par les images de l’agression, à Paris, de Marie Laguerre. Pour rappel, cette Parisienne a publié en ligne une vidéo de son agression afin de dénoncer ce type de comportement.

La Secrétaire d’État rappelle qu’il est essentiel d’utiliser l’application Touche Pas A Ma Pote. Lancée en mars dernier, en collaboration avec l’ASBL du même nom, elle permet d’aider les femmes à notifier l’intimidation sexuelle et de mobiliser les passants "connectés". Au 1er juin dernier, 640 utilisateurs étaient comptabilisés et 40 signalements avaient été enregistrés.

"Il y a trop peu de respect pour les femmes dans les espaces publics. Se faire insulter ou agresser en rue a des effets négatifs durables. Nous ne pouvons pas accepter cela. C’est certainement un problème d’éducation au départ et c’est la raison pour laquelle, avec l’ASBL Touche pas à ma pote, nous avons déjà lancé quelques projets préventifs dans des clubs sportifs ou maisons de jeunes. La prévention est essentielle, tout comme la solidarité. Et ici, grâce à l’application, on peut envoyer un signal aux passants "connectés". J’appelle à nouveau les Bruxellois à s’engager contre ce fléau via cet app. A terme, nous aurons de nombreuses données intéressantes à communiquer à la police pour qu’elle puisse adapter son travail sur le terrain, par exemple au niveau des lieux de patrouille", explique Bianca Debaets.

"L’application n’est pas une solution miracle, mais elle renforce deux aspects importants. Vous voyez mieux ce qui se passe vraiment et tout ou presque peut être enregistré, à la place d’uniquement voir le sommet de l’iceberg. De plus, l’application permet de renforcer la solidarité : vous donnez la possibilité aux personnes de se soutenir quand elles se promènent dans un quartier qu’elles connaissent moins bien", ajoute Bianca Debaets.

L’application Touche Pas A Ma Pote est disponible sur Google Play et Apple Store.