Bruxelles

Le documentaire Yo ? Non, peut-être ! met en lumière le hip-hop de la capitale

SAINT-GILLES Martin Vachiéry, journaliste et bloggeur, est fan de hip-hop depuis l’âge de six ans. Il a toujours su qu’il voudrait réaliser un sujet sérieux sur ce mouvement.

Lorsque le rappeur bruxellois Scylla a sorti BX Vibes , morceau dans lequel il revendique son appartenance à Bruxelles, ça a été le déclic : “Je me suis rendu compte qu’il y avait vraiment quelque chose à faire, car cela mettait en lien deux éléments de mon identité : ma ville, que j’adore et ma passion pour le rap ”.

Armé d’une petite caméra HD, Martin Vachiéry est donc parti pendant deux ans à la rencontre des artistes et des activistes du mouvement hip-hop bruxellois.

Après des mois de tournage et une centaine d’heures de rush, le jeune journaliste est passé au montage, phase pour laquelle il a collaboré avec Majin Tikal, étudiant à l’Insas.

Le résultat ? Yo ? Non, peut-être ! , un documentaire de 26 minutes où la parole des rappeurs est mise en avant, le tout entrecoupé d’extraits musicaux qui donnent du rythme au reportage.

Le choix du format n’est pas anodin puisque Martin Vachiéry a tenu à faire un documentaire accessible à tout public. “Les profanes vont pouvoir s’y retrouver, car les artistes parlent de leur rapport à la ville, de leurs origines et cela permet de redécouvrir Bruxelles différemment.

En effet, peu de musiques s’imprègnent autant de l’environnement urbain que le rap. “Les textes sont bourrés de références bruxelloises et on sent une véritable volonté de mettre cette ville sur la carte du hip-hop. En fait, le rap est l’un des meilleurs ambassadeurs de Bruxelles. ” Il faut dire que le rap de la capitale a un style bien à lui, avec des éléments de langage bien particuliers et qu’il est le reflet d’une structure sociale et culturelle : “On retrouve le melting-pot bruxellois. Ces artistes hip-hop sont de vrais zinnekes ”.

EN SAVOIR PLUS

Yo ? Non, peut-être ! Le 28 septembre, à 19 h 30 centre culturel Jacques Franck www.ccfj.be.



© La Dernière Heure 2011