Bruxelles

En décembre dernier, la section locale de Défi lançait une enquête auprès des Ixellois afin d’identifier au mieux leurs attentes. 

Au cours des cinq mois d’enquête, qui s’est clôturée au mois d’avril, 510 personnes ont été interrogées. Il a ensuite fallu du temps au parti pour analyser les résultats de cette enquête, qui ont finalement été présentés ce lundi.

Sans surprise, les thématiques de propreté, du logement, de la mobilité et de la sécurité se retrouvent notamment dans le Top 5 des préoccupations des habitants. Ainsi, 70 % des répondants demandent davantage d’amendes pour les actes de malpropreté et 43 % davantage de balayeurs de rue. Niveau sécurité, 71 % des personnes interrogées aimeraient que la présence policière visible soit renforcée, notamment via les patrouilles pédestres.

En ce qui concerne l’espace publique, les Ixellois participant souhaitent donner la priorité, à 62 %, à la réfection des trottoirs et à 55 % au développement des espaces verts. "Ces réponses révèlent le bien-être auquel tout le monde aspire. Nous nous inspirerons de cette enquête pour les thèmes de notre campagne", assure la conseillère communale et tête de liste pour les prochaines élections communales de 2018, Anne Rosine Delbart (Défi).

Souvent oublié, le parti amarante siège pourtant dans la majorité, aux côtés du MR et du PS avec deux élus : Anne Rosine Delbart et le président du CPAS ixellois Alain Back. "Nous espérons peser plus lourd dans la prochaine majorité et disposer de 5 ou 6 élus. Cela marche bien avec la majorité actuelle mais tout peut changer si les électeurs bouleversent le scrutin", confie Alain Back.

Pour celles et ceux qui souhaitent encore donner leur avis sur la commune, l’enquête est toujours disponible en ligne sur le site du parti.