Bruxelles

Le parti amarante va lancer un défi Zéro Déchet pour les familles.

En région bruxelloise, le constat est lourd. Chaque année, un Bruxellois rejette plus ou moins 260 kilos d’ordures ménagères en moyenne. La Région bruxelloise a adopté un plan déchets qui a pour mission de diminuer les déchets sur plusieurs années. Or force est de constater que la diminution de rejet de déchets par Bruxellois ne diminue pas aussi significativement qu’espéré.

Pour répondre à ça, Défi Ixelles propose une solution radicale: passer au zéro déchet. "Le bon déchet est celui qui n'existe pas", affirme le parti.

« Seule, la Région ne peut répondre aux défis de la diminution des déchets, car ce défi doit être collectif et à tous les niveaux de pouvoir . Réduire les déchets produits par l’ensemble des acteurs de notre commune est devenu aujourd’hui un enjeu de propreté et de civisme, mais aussi de qualité de vie des habitants », explique Anne-Rosine Delbart , tête de liste de Défi à Ixelles.

Le parti amarrante considère que le zéro déchet se traduit par des actions concrètes au sein des différents services communaux. « Ixelles doit devenir la première commune zéro déchet à Bruxelles. Passer au zéro déchet, c’est mettre en place une démarche collective au niveau communal qui permette de réduire drastiquement la production de déchets, tout en économisant les ressources naturelles et en favorisant les circuits courts, avec en prime un bénéfice pour le renforcement du lien social à l’échelon local », embraye Nicolas Harmel, co-lisiter.

Le modus operandi du parti de la majorité: prévoir des actions de sensibilisation au zéro déchet à destination des écoles et de tous les citoyens dès leur arrivée dans la commune, avec l’aide de Bruxelles Environnement. "Des outils pédagogiques seront mis à disposition des écoles pour sensibiliser les élèves et leurs parents aux principes du zéro déchet, et pour lutter contre le gaspillage au sein de leur établissement."

De plus, Défi Ixelles prévoit un défi Familles Zéro Déchet pendant un mois et la création d'un site de compostage collectif dans chaque quartier ixellois. Enfin, le parti a pensé à plusieurs actions pour mobiliser les commerçants à la démarche, comme proposer des produits en vrac, accepter les récipients apportés par leurs clients, et ne plus proposer systématiquement des emballages en papier.