Bruxelles

Ateliers de dessin, expositions, concours du chien le plus sympa et démonstration d'éducation canine par la brigade canine seront organisés de 11h à 19h.

Ce samedi, sur la place Sainte-Croix à Flagey, la commune d’Ixelles, avec le soutien de la Région bruxelloise, organise Animaux dans la ville. Il s’agit de la 10e édition. L’inauguration officielle se tiendra à 12h précises en présence de Bianca Debaets (CD&V), secrétaire d’Etat en charge du Bien-être animal.

Concrètement, des animations seront organisées durant la journée : grimage, ateliers de dessin, expositions, spectacles pédagogiques, etc. Une table ronde sera également organisée et des conseils pratiques sur la cohabitation avec les animaux en ville seront prodigués, en présence d’experts et de personnalités.

De 14h à 15h30 se tiendra une démonstration d’éducation canine par la brigade canine.

Enfin, de 15h30 à 17h se tiendra le concours du chien le plus sympa.

"Domestiques ou sauvages, les animaux ont droit de cité en ville. Ils influencent de façon non négligeable notre environnement et l’équilibre de la nature. Les animaux de compagnie, participent au bien-être, donc à la santé et à la qualité de la vie des citadins. Leur rôle social, auprès des enfants, des personnes âgées, des personnes seules ou présentant un handicap n’est plus à démontrer", souligne Delphine Bourgeois (MR), échevine du Bien-être animal à Ixelles.

"C’est une bonne idée de mettre les animaux domestiques en évidence au travers de cette initiative. Pour beaucoup, ce sont des êtres essentiels, des compagnons qui permettent de rompre l’isolement social. Ils ont des effets positifs sur la santé. Posséder un animal, c’est aussi devoir prendre soin de lui, en termes d’alimentation, d’espaces de liberté ou encore de stérilisation si nécessaire, pour les chats par exemple. A ce niveau, et sur d’autres aspects, nous travaillons énormément avec les communes et je suis ravie de constater qu’il y a de plus en plus d’échevins dédiés spécifiquement au bien-être animal. C’est ensemble que nous pouvons faire bouger les choses dans la bonne direction !", explique Bianca Debaets.