Bruxelles Le concours d’architecture pour la reconversion des bâtiments du site a été lancé ce lundi.

Sur les rails depuis plusieurs années, le projet de reconversion des casernes d’Ixelles et d’Etterbeek en cité universitaire se précise peu à peu. Ce lundi, le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS) a donné le coup d’envoi du concours d’architecture pour la rénovation d’une partie des bâtiments situés sur le site.

Plus qu’une cité universitaire, c’est un véritable quartier qui va voir le jour. Le projet prévoit la création de 40.000 m2 de logements étudiants (ce qui représente environ 600 kots) et familiaux, de 4.000m2 d’espaces publics, d’un incubateur de 7.000m2 dédié à l’innovation, d’équipements de proximité mais aussi d’une halle dédiée à l’alimentation durable. Une séance d’informations sur le projet sera d’ailleurs donnée par la commune le mercredi 13 décembre.

"Ce n’est pas un futur campus que nous voulons bâtir mais un vrai nouveau morceau de ville, en collaboration avec l’ULB et la VUB. Cela sera un futur quartier bruxellois mixte et dynamique, universitaire et international, durable et innovant", s’est réjoui Rudi Vervoort.

Avant de pouvoir totalement démarrer les travaux, la police fédérale, qui occupe encore certains bâtiments, devra quitter les lieux. D’ici un an, une fois le Plan d’aménagement directeur (PAD) adopté par le gouvernement bruxellois, la mise en œuvre concrète pourra démarrer.

Niveau timing, le ministre-président a annoncé que l’aménagement progressif des espaces publics ainsi que la reconversion des bâtiments en équipements universitaires partagés seront réalisés d’ici 2023. Les constructions destinées à accueillir les logements étudiants et familiaux seront finalisées en 2025.

D’ici là, afin de ne pas laisser le site totalement désaffecté, certains bâtiments bénéficieront d’affectations temporaires comme par exemple la tenue d’activités culturelles.